search
top

Budget et objectifs 2017

 

Nouvelle année, nouvelles prédictions! Ce n’est pas parce que l’année s’est terminée que nous allons arrêter de travailler notre exercice budgétaire…

 

Et comme la santé physique, la santé financière c’est un travail en continu! Dans cet article nous allons vous dévoiler nos prévisions budgetaires pour 2017.

 

Mais tout d’abord, faisons un petit retour en arrière pour voir si nous avons réussi à respecter les 6 objectifs qu’on s’était donné pour 2016.

 

Objectif 2016 #1 : Diminuer nos dépenses de 10%!

Mission plus qu’accompli!

Nos dépenses ont passé de 33 116$ à 23 600$ ce qui fait une diminution de plus de 28%! Tous les postes ont eu leur rôle à jouer.

Pour le détail on vous invite à lire Budget versus réalité – Décembre 2016.

Objectif 2016 #2 : Allouer un budget plus important aux voyages…et le dépenser!

À ce niveau notre bilan est moins reluisant.

 

On avait prévu 4 000$ en budget de vacances et on a réussi à dépenser seulement 1 228$ et des poussières. Il faut dire que les dépenses pour les repas et les trajets en voiture ont été répertoriées sous restaurants et transport (essence), alors on avait peut-être prévu un peu plus que nécessaire. Mais, il y a aussi des questions de santé nous ont fait rayer un voyage à l’étranger de notre liste.

 

Finalement, après deux ans sans grands voyages, et avec la petite famille, les périples en avion nous paraissent moins attrayants. Les aéroports, avec leurs files d’attentes, les interactions parfois déplaisantes avec les douaniers, le potentiel de retards et pertes de bagages n’ont plus leur place dans nos carnets de voyages. Pour 2017, nous allons privilégier des réunions familiales dans des centres de ski et des voyages à l’intérieur des frontières de notre grand et magnifique pays. Il y a bien des endroits à visiter pas loin qui ferraient des jaloux alors pourquoi ne pas en profiter?

 

Objectif 2016 #3 : Voir plus souvent notre famille et nos amis

Ici c’est selon nous une autre réussite. On a passé du bon temps avec la famille et nos amis, mais on pourrait faire encore mieux. Certains amis qui habitent plus loin nous ont moins vus cette année alors il faudra trouver un moyen de corriger le tir en 2017.

Il est certain que ce sera plus facile de trouver du temps pour les grands repas, les petites visites et autres sorties entre amis quand nous serons réellement à la retraite. Nous aurons alors au moins 35 heures de plus par semaine pour s’occuper de notre réseau social. Plus besoin d’arrimer les horaires de travail, de garderie etc… Mais en attendant la date fatidique, on se promet de continuer à entretenir les liens qui nous sont chers.

Mme Riche Relax a pris l’initiative en début d’année de contacter des vieux collègues et amis pour leur proposer de prendre un bon repas sur l’heure du diner. Ça fera monter la facture restaurant mais c’est un petit prix à payer pour rester en contact.

Comme nous profitons d’un horaire de 4 jours par semaine, on va mettre au calendrier plus de soupers du vendredi soir. Nous aurons la journée pour cuisiner, et nos amis seront surement bien contents de profiter d’un repas maison après leur longue semaine de travail.

 

Objectif 2016 #4 – Éliminer nos frais bancaires

Janvier 2016 a été un moment charnière au niveau bancaire. Nous avons pris la grande décision de quitter l’institution financière avec laquelle on faisait affaire depuis plus de 10 ans pour nos comptes investissement.

 

Le tout a commencé lorsque Mme Riche Relax a vu annoncer que notre banque offrait à ses nouveaux clients un congé de frais de transaction important. On s’est dit, pourquoi ne pas demander que la même récompense soit offerte aux clients fidèles? Ça nous semblait être une demande raisonnable, surtout après avoir payé des frais pendant plus d’une décennie. Certaine qu’il s’agissait d’une formalité, Mme Riche Relax a pris rendez-vous et s’est déplacée pour discuter de la chose mais un coup rendu sur place le gérant de la succursale n’avait pas du tout envie de discuter. Comme nous n’étions pas des nouveaux clients, il n’y avait rien à faire! La seule possibilité c’est si nous étions prêts à transférer 50 000$ dans un versement à notre compte existant alors là peut-être on pourrait être considéré comme un nouveau client. Le fait que nous avions transféré un montant équivalent au cours de l’année n’était pas suffisant comme argument. Mais qui a 50 000$ qui traîne non investi? De toute façon, nous annonce le gérant, nous ne sommes pas des clients payants pour la banque, nous ne payons pas assez de frais de transaction ou de retard pour être un client intéressant.

 

Bon d’accord, si nous ne sommes pas des clients intéressants, nous allons trouver une banque qui appréciera de nous avoir comme client!

 

Alors nous avons fait un peu de recherche et nous avons trouvé une banque, prête à nous accueillir à bras ouverts. Les négociations se sont soldées par un congé complet de frais de transaction pour l’année 2016 et des tarifs préférentiels pour les années subséquentes. Donc, à quelques dollars près nous avons bel et bien réussi à éliminer nos frais bancaires.

 

Objectif 2016 #5 – Améliorer notre stratégie d’investissement

2016 a été une année de simplification. Nous avons profité de notre congé de frais de transaction pour nous départir de certains investissements en bourse moins intéressants. Nous avons recentré notre portefeuille sur des fonds indiciels gérés passivement et certains titres plus stables en bourse qui payent des dividendes. Nous avons réduit notre niveau de risque sans compromettre le rendement nécessaire pour atteindre nos objectifs. Même si certains qualifieront notre rendement de peu impressionnant il est stable depuis plusieurs années et nous sommes à l’aise avec les variations sur la valeur de notre valeur nette que nos décisions d’investissement impliquent.

 

Nous nous promettons d’élaborer plus sur le côté finance cette année, mais soyez indulgent, même si nous avons une longueur d’avance sur certains nous apprenons toujours!

 

Objectif 2016 #6 – Faire plus de sport et de plein-air

Avec M Riche Relax en pré-retraite depuis le mois de juin, nous avons pu profiter à plein de l’été. Parc, pistes cyclables, randonnée, pèche, plage et encore! Il faut dire qu’avec le retour de l’hiver c’est plus difficile de se convaincre de sortir, mais Mini RR est là pour nous rappeler à l’ordre. Il nous apporte nos bottes, sa pelle à la main, lui il est toujours prêt à sortir pelleter la cour.

 

Qui sait, peut-être que Mme Riche Relax sera aussi en congé à l’été 2017? Ça nous fera un autre été en famille sous le soleil.

 

Alors quel est notre budget pour 2017?

Malgré nos succès à réduire les dépenses en 2016, nous planifions un budget plus élevé pour 2017, mais rien qui risque de nous ruiner. Juste assez pour prendre en ligne de compte quelques achats prévus et les besoins croissants de Mini RR.

 

Alors, pour 2017, on prévoit un budget Riche Relax de 32 000$!

 

Pour les curieux, voici le comparatif entre le budget de initial pour 2016 et celui de 2017.

 

Ce budget suit, de manière assez fidèle, les dépenses de 2016 avec quelques petites modifications pour l’inflation. Comme nous ne prévoyons pas de grands changements à notre mode de vie Riche Relax, nous pouvons procéder ainsi.

 

Nous avons toutefois faits quelques ajustements importants. Nous avons légèrement augmenté le budget d’épicerie pour tenir compte de l’appétit grandissant de Mini Riche Relax qui a besoin d’énergie pour courir et sauter. Nous avons aussi doublé le budget pour les frais de garde pour refléter le fait que Mini RR fréquentera la garderie toute l’année, ce qui n’était pas le cas en 2016.

 

Nous avons aussi ajouté une catégorie assez coûteuse, soit électronique et électroménagers. Pour le moment il est question d’un nouvel ordinateur pour M RR, qui a bien besoin d’une machine pour continuer à fournir du contenu pour le blog, un humidificateur et quelques autres bébelles du genre. Il faut bien faire ce type de dépenses de temps à autre, selon les besoins (ou les désirs)! Ça adonne que c’est en 2017 que ces besoins se présentent.

 

Objectifs 2017

Bien que 2017 soit déjà bien entamé avec 10% de l’année déjà écoulé, on s’est quand même penché sur la question de ce que l’on souhaite pour 2017. On va reconduire plusieurs objectifs de 2016, mais voici quelques nouveaux objectifs pour la nouvelle année.

 

1 – Développer nos projets parallèles

Comme la transition vers la retraite approche, on rêve déjà à notre mode de vie futur. En fait, on fait plus qu’en rêver, on a même des projets entamés ou prévu pour nous garder bien occupé, même en congé. Ce n’est pas une quête de projets par peur de nous ennuyer, mais cela fait plutôt partie de notre personnalité. Dès qu’on pense avoir du temps libre, on se met soudainement à vouloir entreprendre de nouveaux défis, et cela débouche forcément sur des choses concrètes.

 

Passer des heures devant la télé à notre retraite? Ce n’est pas pour nous!

 

Que ce soit des projets artistiques, éducatif, social ou même certains projets qui peuvent produire des revenus d’appoints, on aspire à y mettre un peu plus d’énergie en 2017. (C’est déjà bien parti pour certains!)

 

2 – Conciliation travail-projet-famille

À titre de jeunes parents, la majorité de nos énergies sont canalisées vers la famille, alors outre la conciliation travail-famille, il faut également travailler sur la conciliation projets-famille! On veut trouver un meilleur équilibre entre le temps passé en famille, et le temps consacré au travail et au projets, sans oublier le repos ainsi que tu temps de qualité en couple. On s’en sort pour le moment, mais on pense pouvoir faire mieux. Se dégager un peu plus de temps pour nos projets, sans négliger du temps de qualité et en quantité avec Mini RR. Au final être plus productif ET plus reposé. C’est un travail continuel!

 

3 – Faire plus de sport

Faire plus de sport. On s’est un peu négligé dans la dernière année, du moins on a été pas mal moins sportif! Disons que nous avons privilégié les balades en familles plutôt que les sorties de jogging. Mais comme ces choses ne sont pas mutuellement exclusives, on va essayer de faire en sorte que 2017 soit l’occasion d’aller courir, nager ou même escalader un peu.

 

4 – Voir les amis et la famille

Même si on est bien content du résultat de 2016, avec les vies chargées et les contraintes familiales, on compte continuer nos efforts pour voir les amis et la famille tout au long de 2017. C’est toujours plus facile de prévoir une matinée tranquille que d’inviter pour un brunch, mais on compte faire les efforts nécessaires pour fréquenter famille et amis.

 

L’hiver c’est souvent plus compliqué, les journées semblant plus courtes, et le froid rendant les gens plus pantouflards. On commence souvent l’année de façon moins sociale. C’est donc le temps de se fouetter un peu et contacter les gens qu’on n’a pas vu depuis Noël!

 

5 – Faire un beau jardin

Même si on a fait un jardin en 2016, on trouve qu’au final on aurait pu faire mieux! La météo et les marmottes nous ont un peu compliqué l’existence de ce côté l’an dernier, mais ce n’est pas une excuse. En 2017 on compte bien mettre les efforts pour maximiser le retour de notre petit lopin de terre (notre cour arrière). Après tout, cela vaut la peine monétairement… et gustativement! On essaiera de vous décrire un peu plus nos succès et mésaventures de ce côté!

 

Des objectifs ambitieux, mais non dispendieux

C’est presque comique, mais même si ce n’est vraiment pas un critère lorsque l’on pense à ce que l’on souhaite, au bout du compte, on revient toujours principalement avec des objectifs qui au final ne sont pas monétaires!

 

Après tout, les dépenses en soi ne sont pas une activité. Et si certaines choses coûte de l’argent, formations, voyages, divertissement, on les vois comme des moyens et non comme des fins. De toute façon, on possède déjà les outils nécessaires (ordinateurs, appareils-photos, crayons, papier) pour plusieurs projets et activités!

 

Côté familial Mini RR est encore petit mais il a de plus en plus d’énergie à dépenser, on compte bien lui faire découvrir un paquet de choses au travers de sorties locales du type zoo, musées, plages, bibliothèques, et rendez-vous bricolage. Toutes des choses qui restent peu dispendieuses au final.

 

Alors qu’est-ce que vous pensez de notre budget ?

Déçus de nous voir augmenter nos dépenses ? 

Et vous, comptez-vous sur un budget similaire à 2016 ?

Y-a-t-il de beau projets qui vous attendent en 2017 ?

 

 

8 Responses to “Budget et objectifs 2017”

  1. Bravo. C’est très bien et surtout très détaillé comme budget.
    Tout est pris en note, analysé et ajusté.
    Vous êtes un modèle d’organisation.

    Bravo et bonne continuité !

    • Merci !

      On est bien content d’avoir le blog, ça nous motive a faire un bon travail de ce côté! Autrement ca serait facile de sauter quelques mois.

      Il faut dire que c’est relativement facile à faire une fois que toutes les dépenses se font sur les cartes de crédits. C’est facile de le faire une fois pas mois à la reception du relevé.

      Si il fallait garder et classer des factures, je ne pense pas qu’on ferait un aussi bon travail!

  2. BarbeRiche dit :

    Voilà de nobles objectifs!

    Déçus pour les dépenses? Absolument pas. Votre budget est déjà très raisonnable alors bravo. Et je suis sûr que vous ne manquez de rien, bien au contraire!

    Pour nous c’est toujours pas de budget. Cependant, nos dépenses sont plus élevées avec des situations similaires (je crois). Je ne pense pas qu’on serait capable de suivre un budget. On y va de façon naturelle et ça fonctionne ainsi mais ça pourrait probablement être optimisé un peu.

    Comment faites-vous pour suivre le budget? Faites-vous un suivi mensuel et si un poste de dépense est en voie de dépasser le budget, vous faites particulièrement attention pour les prochains mois?

    • C’est sur que ça brise l’image de la famille qui vit avec 24 000$! Mais comme justement l’objectif n’est pas de se priver, on vit bien avec ça.

      Sinon côté budget, on se contente aussi surtout d’observer les dépenses. Mais comme on connaît nos habitudes, et qu’on a les budgets des années passées, c’est facile de faire des projections relativement fiables.

      C’est aussi que notre philosophie de dépense est d’avantage lié à la valeur des choses pour nous. Donc on n’ira pas acheter quelque chose de très dispendieux si la valeur ajoutée est faible. Au final, ça garde les dépenses assez basses en général.

      C’est vrai que si on dépense plus dans un poste, exemple restaurant, on va probablement y penser par la suite pour dépenser un peu moins. Mais c’est plus prendre conscience de la chose que de mettre des efforts sérieux pour contrôller le budget.

      Le seul méchanisme de contrôle sur le budget c’est peut-être qu’on essai de façon assez naturelle d’espacer les dépenses importantes. Si on s’achète quelque chose de plus cher, ou que l’on se fait un cadeau, on va probablement attendre au mois suivant, ou d’avoir profité de notre achat avant de faire une autre dépense du genre.

      Je trouve que c’est une bonne habitude, ça permet de réfléchir à ses priorités face aux achats!

  3. Eric F dit :

    Super article, nous fesons le même exercices et on trace nos dépenses rigoureusement avec l’aide de mint.com . ca nous permet de suivre nos dépenses et les tendances (comparer au mois précédents ou vs les années précédentes. Barbe Riche, le logiciel te permet de t’envoyer une alerte si tu arrive à x % du budget.

    Bref, nous suivons votre blogue rigoureusement et vous trouvons très inspirant. J’essaie de convaincre ma blonde d’éliminer des objets suivant votre article sur le minimaliste… C’est pas gagné!!!

    • Merci de votre commentaire! C’est toujours un grand plaisir d’apprendre que des gens nous lisent et trouve notre blog utile!

      Pour les budgets, il existe en effet plusieurs logiciels qui peuvent faciliter le suivi budgétaire! Ca vaut la peine si c’est pour faire la différence entre avoir un budget ou non.

      Nous on voulait faire le travail de suivi nous-même dans excel, question d’avoir le plein contrôle et pouvoir faire des graphiques de toute sortes pour le blog.

      Côté le minimalisme, c’est un travail de longue haleine 🙂 J’ai moi même beaucoup de travail à faire de ce côté. C’est difficile de se débarasser d’une habitude d’accumulation. Mais je vous souhaite bonne chance !

      Bonne journée !

  4. Bravo pour le budget!

    Il est très raisonnable, surtout en considérant que vous avez un enfant.

    Êtes-vous à l’aise de partager les fonds indiciels que vous avez achetés? Je regarde ça activement présentement.

    Merci!

    • Merci pour le commentaire.

      Pour les fonds indiciels, évidemment ce n’est pas une recommendation et je ne suis pas un professionel de la finance.

      Mais pour vote curiosité, j’ai commencé à faire l’acquisition de fonds de Vanguard canada. Vu leur frais de gestion bas, et la structure du fond qui appartient aux investisseurs plutôt qu’à un investisseur externe. C’est intéressant de s’intéresser à l’histoire de ce fond, que vous y investissiez ou non!

      De mon côté je regarde lesfonds du type Canada All-cap, S&P 500, et pour le monde « développé », avec de bas frais de gestion de type 0.08%.

      Après faut voir comment vous voulez être diversifié, et si vous voulez que vos investissements soient liés ou non à la valeur du dollar canadien! (Ca dépend aussi du reste du contenu de vos investissements!)

      J’ai découvert ces fonds en lisant des blogues américains, et canadiens, comme le canadiancouchpotato.com.

top