search
top

Budget versus réalité – février 2017

 

La tendance se maintient! Ouch!

Nous sommes à 16.7% de l’année  et nous avons dépensé plus de 25% de notre budget!

 

Bon, avec les grosses dépenses en janvier il fallait s’attendre à faire du rattrapage. Il est certain qu’on aurait bien aimé que la moyenne mobile retrouve sa tendance à la baisse, mais bon, le mois de février étant ce qu’il est, c’était peu réaliste de penser qu’on réussirait ce mois-ci. Après tout, février et mai sont les mois où nous payons les taxes foncières.

Par rapport à 2016 nous avons dépensé un peu plus en frais de garde pour Mini RR, en restaurants question que Mme Riche Relax puisse faire un peu de social sur l’heure du lunch hors du bureau et sur un petit voyage/réunion familiale en ski qui aura lieu la semaine prochaine. Faut bien profiter de la grosse tempête pour s’amuser sur les pentes et dans le bois avant que l’hiver se termine officiellement. Youpi!

 

Comparatif des mois de Janvier et Février pour 2015,2016 et 2017

 

 

Malgré la hausse de la moyenne mobile, la prédiction qu’elle nous donne pour les dépenses annuelles de 28 009.98$ reste en deçà de notre budget de 32 000$. Cet écart de 4 000$ laisse de la place pour continuer à dépenser un peu plus sur les postes qui nous font plaisir et qui ont été un peu négligé en 2016.

Autre élément rassurant, c’est que, malgré le fait que notre budget prévu pour 2017 (32 000$) est très similaire au montant réellement dépensé en 2015 (33 000$), notre total des dépenses pour les deux premiers mois de l’année est en deçà du total pour la même période en 2015. Même si nous nous sommes payés des assez gros luxes, selon notre standard, en janvier de cette année.

 

C’est le mois ou c’est moi?

Ceci étant dit, on voulait tout de même voir si c’était nos habitudes frugales qui avaient changés en 2017, ou si ces dépenses plus grandes en début d’année étaient récurrentes. Alors nous avons ressorti l’historique. Avec plus de deux ans de données budgétaires il est facile de voir le profil de nos dépenses mois par mois, question de savoir où pointer le doigt!

Historiquement, pour les Riche Relax, les mois de février, mai et juillet sont les mois les plus dispendieux. C’est-à-dire, ce sont les mois où nous avons tendance à dépenser plus que la valeur qu’on attribuerait au mois si on prenait le total de nos dépenses divisé par 12 mois.

 

 

Les impôts fonciers sont responsable des deux premiers cas alors que les dépenses sur les rénovations et l’entretien sont souvent la cause des dépenses plus grandes en plein été lorsqu’il fait beau pour faire des travaux. On pourrait aussi inclure janvier dans cette liste puisque, à l’exception de 2016, le début de l’année semble être le moment où l’on paye les cadeaux de Noël (lorsque l’on règle notre solde de carte de crédit), incluant ceux qu’on se fait à nous-mêmes, si les prix sont bons une fois la folie des fêtes passée.

 

Il n’est donc pas surprenant qu’on commence l’année avec un pourcentage du budget dépensé plus élevé que le pourcentage du temps écoulé dans l’année.

 

En revanche, on peut s’attendre à ce que les mois de mars, avril et juin soient moins dispendieux, ce qui devrait nous permettre de retrouver un équilibre entre le temps qui passe et l’argent qui sort de nos comptes et ce avant de décider si nous faisons, ou non, des rénovations optionnelles cet été. Si par contre les factures des deux prochains mois dépassent le seuil établi il va falloir sérieusement se questionner sur notre approche budgétaire!

 

Et vous, quels sont vos mois les plus dispendieux? Et pourquoi?

 

 

 

2 Responses to “Budget versus réalité – février 2017”

  1. Bravo pour le budget (plus équilibré que celui du Canada en passant)!

    Étrangement, les mois dans lesquels vous dépensez le plus, sont ceux qui sont normalement les plus faibles dans le monde du commerce de détail. Ce sont les périodes pendants lesquelles les consommateurs dépensent le moins.

    Vous faites vraiment rien comme les autres! 🙂

    • Les budgets fédéraux, c’est souvent compliqués. Bien content d’en avoir moins à gérer!

      Peut-être que les gens dépenses plus dans les magasins de détails lorsqu’ils ont moins de dépenses autre. Autre fait à noter, c’est que une partie de nos dépenses est décalée dans le temps à cause de l’effet compte de carte de crédit.

      Mais bon, on préfère croire qu’on est différents, excellente explication 🙂 Sinon, probablement que le fait de moins dépenser en général nous extrait effectivement des ‘cycles’ de consommation.

      Bonne journée à vous!

top