search
top

Budget versus réalité – Juin 2017

 

50% de l’année,  59% du budget dépensé!

 

Notre total dépensé grimpe à 19 031.35$. Après un mois de juin plutôt dispendieux se chiffrant très exactement à 3 384.52$, nous sommes loin de nous restreindre au 1 500$ par mois qu’il nous faudrait dépenser pour atteindre les objectifs théoriques décrits dans notre article Budget versus réalité – Mai 2017 et bien plus loin encore de la moyenne à dépenser pour être considéré comme des retraités extrêmes.

 

Mais, on se dit qu’avec moins de 7 semaines avant l’arrivée du quatrième membre de la famille Riche Relax, qu’il faut bien faire les achats requis pour préparer son arrivé et profiter de quelques précieuses sorties, en couple ou entre amis, avant de se replonger dans une routine plus casanière de jeunes parents retraités dès cet automne. De toute façon, comme nous avons dépensé bien moins que notre budget en 2016, il n’est pas trop grave si on dépasse un peu notre budget cette année…n’est-ce pas?

 

Bon, bon, bon! On peut se justifier et se fermer les yeux, mais ce n’est pas notre style. À la place nous allons profiter de la mi-année pour regarder d’encore plus proche quels postes de dépenses nous trahissent!

 

Vous êtes prêts?

Attention, ce qui suit n’est pas pour ceux qui ont peur des chiffriers et du fin détail!

 

Vous avez été bien prévenu…alors voici le tableau plus précis de nos dépenses. Ici plus rien ne se cache derrière les grandes catégories ou dans des graphiques.

 

Qu’est-ce que tous ces chiffres ont à nous dire?

 

Habitation

Nous avons dépensé 61% de notre budget pour l’habitation et c’est bien normal.

Nous savons qui les taxes foncières et assurances pour la maison sont payées, dans notre cas, au cours de la première moitié de l’année. Le fait que ce poste ne dépasse pas de beaucoup le pourcentage total du budget dépensé est rassurant.

 

On voit bien qu’au niveau de l’électricité, de la téléphonie et de l’internet, on ne dépasse pas 50% du budget. Nous pouvons donc continuer à dépenser à ce rythme pour ces items et être confiant de respecter notre budget. Il n’y a toutefois rien de surprenant dans ce constat puisqu’avec deux ans et demi de suivi budgétaire nous savons très bien ce que ces postes de dépenses fixes nous coûtent et leur coût mensuel ne varie que très peu de mois en mois.

 

Par contre, dans mobilier et décoration on voit clairement que nous avons déjà dépassé nos prédictions pour l’année!

 

Faut dire que 300$, ça passe vite quand on veut faire de la place pour un nouveau bébé. J’aimerais bien dire que les dépenses dans cette catégorie sont choses du passé mais je m’apprête justement à acheter quelques items pour améliorer le rangement dans les garde-robes. Je fais du ménage et je garde un sac proche pour les dons, question de réduire les coûts par le biais d’une mentalité minimaliste, mais le combat n’est pas gagné d’avance. J’ai toujours peur de donner quelque chose et de me rendre compte, quelques jours plus tard, que j’en ai besoin!

J’ai tout de même donnée deux sacs et demi de vidange plein de linge, draps et autres tissus à un organisme local qui les revend et utilise les revenus pour combattre la pauvreté en facilitant le retour au travail. Ce qui n’est pas vendu aux particuliers est vendu au poids à une compagnie de recyclage de tissus. Ça aurait été 3 sacs, mais Mini RR a vu à travers un des sacs un ensemble de literie Winnie l’Ourson et a insisté pour qu’on le garde pour le bébé. Si dans 6 mois il n’a pas servi, il sera donné au suivant!

 

 

À 35% du budget dépensé en réparation et entretien, on pourra toujours piger dans cette cagnotte pour compenser pour le poste mobilier et décoration. Les rénovations importantes seront surement remises à l’année prochaine puisque nous ne trouvons pas que poussière, peinture et poupons font bon ménage. En prime, les grands-parents sont venus faire des petites réparations et du travail paysager en échange de gros mercis et de câlins de Mini Riche Relax.

 

Transport

71.25% du budget dépensé, ça fait sursauter!

Mais, comme pour la maison, les frais fixes pour l’immatriculation et l’assurance sont payés pour l’année. Avec Mme Riche Relax à la retraite, plus besoin de passes de métro. Nos prédictions pour le transport en commun ont été basés sur une année 2016 où nous avons acheté presque exclusivement des billets à la pièce. À 82$ par mois, ça coûte cher voyager au bureau cinq jours par semaine. C’est une raison de plus pour dire : vive la retraite!

 

Après l’accouchement de Micro Riche Relax, le vélo redeviendra un mode de transport sécuritaire pour toute la famille.   Oui, la deuxième moitié de l’année sera décidément plus locale et piétonne. Donc, moins de frais pour le stationnement et l’essence…du moins on l’espère! Avec un nouveau-né, les amis et la famille seront encouragés à venir nous visiter chez nous, question de limiter les déplacements, avec tout ce que ça implique.

 

Dépenses courantes

Il semble que notre suivi budgétaire nous permet d’assez bien comprendre nos habitudes de dépenses courantes. C’est une bonne chose puisque ces dépenses représentent presque 22% de notre budget total et ces dépenses ne sont pas facilement évitables ou compressibles. L’épicerie et la pharmacie ont consommé près de 60% du budget prévu. Faudra peut-être revoir ces montants budgétaires à la hausse l’année prochaine. Pour ce qui est des soins médicaux on est à jour dans nos visites chez le dentiste.

 

Au niveau vestimentaire, nous sommes toujours aussi frugaux. Même avec les derniers achats de linge de maternité de Mme Riche Relax, nous sommes bien en deçà des montants prévus. Avec le ménage du sous-sol et des garde-robes, nous avons tous retrouvés des morceaux de linge oubliés qui pourront servir et trouvons même que nous avons bien plus de linge que ce qu’il nous faut vraiment.

 

Enfants

À moins de 40% du budget dépensé, la catégorie enfant engendre moins de dépenses que prévu. Les frais de garde sont très raisonnables et pas de visite chez le dentiste à date pour Mini RR. Les sorties et activités nous coûtent presque rien, malgré leur grande variété : contes à la bibliothèque aujourd’hui, soirée de cirque hier soir, spectacle de musique en plein-air lundi et trois soirées au festival de jazz la semaine dernière.

 

Alors on se permet de dépenser un peu plus dans la catégorie, mobilier et jouets. Quoi que, à bien regarder le détail, il y a une dépense de 344$ qui était pour remplacer le cadre de notre poussette usagée qui a cassé subitement au mois d’avril. Un peu dispendieux mais nous avons négocié pour inclure dans le prix un nouveau kit de tissu et une nouvelle roue avant. Alors, quand Micro RR aura fini de l’utiliser, nous aurons une super poussette de course quasi-neuve à revendre. Une de nos deux poussettes qui nous ont été données!

 

Loisirs et divertissement

Si on regroupe les sous-catégories jeux, cinéma, théâtre, musée, livres et films on s’en sort plutôt bien à seulement 120$ sur un budget de 450$, ou moins de 27% du budget de dépensé. Avec le fin détail, il est intéressant de constater que les jeux de table et d’ordinateur ont, à toutes fins pratiques, remplacés les dépenses en livres, films et les sorties au cinéma. On continue à profiter de notre bibliothèque existante et municipale pour les livres et les films et on est bien content de faire un meilleur usage de notre cinéma maison pendant que Mini RR dort.

 

Pour ce qui est des restaurants, c’est drôle, nous avions l’impression de dépenser pas mal plus en restaurants ces derniers temps, mais notre budget tient bon. À 56% du budget dépensé, on constate que nous avions bien fait de prévoir un peu plus d’argent qu’en 2016 pour profiter de quelques sorties spéciales en couple au restaurant ou au café du coin.  Maintenant que les préparatifs pour l’arrivée de Micro RR sont bien avancés, nous sommes en mesure de constater que nous pourrons nous fier sur le jardin et le contenu du congélateur pour nous dépanner lorsque nous manquerons de temps, ou de sommeil, ou de motivation pour préparer des repas. Et il reste encore du budget pour les petites sorties aux cafés qui accueillent les enfants à bras ouverts!

 

Nous avions un peu le même sentiment de culpabilité au niveau de nos dépenses en voyages. Nous nous sommes payés de magnifiques vacances au mois de mars et encore en juin et nous étions plus que satisfaits de nos aventures, en nous disant que le reste de l’année serait bien meublé par la vie à quatre et le temps de fêtes en famille. Mais voilà qu’il reste encore presque la moitié du budget à dépenser. Bon, on verra. Peut-être que nous aurons le goût de louer un petit chalet, hors-saison, à l’automne. Peut-être que non!

 

Matériel de sport ou de musique 85% du budget dépensé! Ce poste de dépense mériterait vraiment d’être renommé. Un titre plus approprié serait peut-être : tout autre loisir, dont le jardin. Nous avons mis un peu d’argent en fumier et en compost pour engraisser la terre, des supports supplémentaires pour les tomates et des plants de fraises pour Mini RR. Ce sont presque des investissements vu le meilleur rendement du jardin que ces dépenses assurent.

 

Autres, 75% du budget dépensé! Dépenses variées en matériel informatique et électronique, on en a déjà amplement parlé. On se croise les doigts que le laptop de Mme Riche Relax soit bon encore quelques années. Mais, comme nous nous fions sur nos ordinateurs pour une partie de nos loisirs (dont ce blog!) et pour générer un petit revenu d’appoint s’il faut remplacer ces équipements, nous le ferons.

 

Dons et cadeaux

Nous sommes à date plus généreux que prévu. C’est surtout nos proches qui en profitent pour le moment. Nous n’avons pas encore fait de don monétaire cette année mais nous continuons à donner de notre temps à des organismes communautaires locaux. Pour l’instant on trouve ça plus intéressant que de simplement envoyer un chèque par la poste à un organisme charitable quelconque, sans bien comprendre à quoi notre argent sert ou qui en bénéficie.

 

Autres

Aucuns frais bancaires, youpi! Nous avons, par contre, dépensé 200% du budget prévu en dépenses autres?

 

Est-ce qu’on vous cache quelque chose? Bien, non. Ce sont tout simplement des retraits en argent comptant qui servent à payer les petits achats de moins de 5$. Nous avons décidé de ne pas se fatiguer à toujours garder trace de ces petites sommes. Malgré ce dépassement de budget, on parle ici de 200$ au total jusqu’ici. Je ne pense pas que ce soit in drame de laisser non-catégorisé 1% de notre budget total. Après tout, nous sommes les Riche Relax, pas les comptables stressés!

 

 

Petit retour sur la moyenne mobile

Avec le mois de juin, la moyenne mobile des dépenses mensuelles, calculée sur une base de 12 mois, passe au-dessus de la barre du 2 500$ par mois. Notre budget annuel estimé grimpe encore un peu à 30 381.65$. Ça reste en deçà du 32 000$ prévu, mais nous avons quand même hâte de voir la tendance se renverser.

 

 

Avec 30 mois d’information budgétaires nous pouvons nous permettre de bien tracer les lignes de tendances. Fini les lignes de tendances linéaires, nous pouvons maintenant faire la moyenne mobile des moyennes mobiles. Ici, on trace la courbe en utilisant 4 périodes consécutives de 12 mois.

 

On voit bien que 2016 a été une année particulièrement peu coûteuse avec un creux dans la deuxième moitié de l’année. On se souhaite que cette tendance se répète en 2017! Nous aurons alors, à la fin de l’année un beau graphique avec une ligne de tendances en vague.

 

 

Plus que 50% du budget dépensé en juin…mais moins que 100%!

Une autre illustration que notre budget est assez juste, même si nous dépensons un peu plus que prévu et bien plus que l’année dernière, c’est que nous n’avons pas dépensé plus que 100% du budget au cours des six premiers mois de l’année dans aucune des catégories principales.

 

 

Petit secret, en 2016, nous avons dû arrêter de fournir le graphique ci-dessus assez tôt dans l’année parce que notre budget en pharmacie avait dépassé le montant estimé pour l’année au début du mois de juin pour finir sa course au triple du budget initialement prévu! Avec un budget plus réaliste pour ce poste et une réduction de certaines dépenses en pharmacie, nous espérons rester dans les limites de notre budget 2017.

 

Voir les deux côtés de la médaille

C’est drôle à dire, mais le fait de faire cet exercice nous amène à la fois à penser comment on pourrait réduire nos dépenses et à rêver de certaines dépenses qui seraient possibles de faire, vu le budget restant.

 

  • M Riche Relax pense remplacer, ou du moins faire ressemeler ses bottes de marche.
  • Mme Riche Relax pense aux petites escapades en campagne qui seraient possible à quatre.
  • Nous pensons tous les deux aux petites sorties et autres surprises qu’on pourrait offrir à Mini RR.

 

Même si ça semble contre-intuitif de penser à dépenser en faisant le suivi du budget, c’est probablement une bonne chose qu’on pense à ces dépenses.

Alors que la majorité de nos dépenses se font toutes seules, il vaut mieux penser et bien choisir les luxes qu’on se permet. Sinon, on risque de négliger ces postes de dépenses au détriment de notre bonheur. C’est amusant, et ça ne coûte rien de rêver de toutes les possibilités que notre budget, que l’on juge amplement suffisant, nous permet!

 

Surtout que la chose qui n’est pas visible dans notre budget de dépenses, mais qui est le luxe que l’on se paie tout les jours, c’est d’être à la retraite!

Ça n’a pas directement un coût, mais ça n’a pas de prix!

 

En cette mi-année, est-ce que vous tenez toujours votre budget à jour?

Est-ce que vous vous permettez de rêver des possibilités pour la deuxième moitié de l’année?

 

 

2 Responses to “Budget versus réalité – Juin 2017”

  1. Mr. Jack dit :

    Dirais-tu que l’augmentation des derniers mois des dépenses est causée en partie par la retraite (plus de temps libre) ou c’est principalement lié à la partie bébé?

    • Pour le moment la partie retraite n’a pas vraiment affecté nos dépenses. Peut-être un peu plus de sorties cafés, mais avec des coûts qui restent assez faibles.

      Mini RR a fait augmenter le budget nourriture et de jouets et on a devancé des vacances parce qu’on le pouvait. Pour le bébé, il n’y a pas tant de dépenses que cela encore. Peut-être dans la prochaine année!

      Sinon c’est des achats pour la maison, jardin, ordinateur. Des choses que l’on voulait faire ou changer, mais qui se sont produit plus tôt dans l’année!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top