search
top

Budget versus réalité – Mai 2016

 

42 % de l’année vient de s’écouler et, comme l’image à la une l’indique, nous n’avons dépensé que 33% de notre budget prévu.

 

Pourtant le mois de mai a été le mois le plus cher chez les Riche Relax depuis le début de l’année! Voici pourquoi…

 

L’hypothèque est payée mais…

On ne finit jamais vraiment de payer pour une propriété! Même quand nous sommes assez chanceux de ne pas avoir à débourser pour faire de l’entretien ou des réparations plus importantes, il y a toujours des frais à acquitter. Dans notre cas ce sont les impôts fonciers et les assurances qui font gonfler la facture du mois de mai.

 

Comme nous avons décidé de payer notre impôt foncier en deux versements pour profiter des avantages fiscaux, tels que décrits en détail dans Budget versus réalité – Février 2016, le deuxième paiement était dû pour la fin mai, soit en même temps que le paiement pour l’assurance habitation. Heureusement, nous gérons assez bien nos liquidités mais on peut imaginer qu’une facture de plus de 2000$ au total peut être problématique pour ceux qui sont moins économes, ou qui gèrent de façon un peu trop serré!

 

Si on déduit ces deux montants, mai a été un mois assez frugal. On continue donc à dépenser moins qu’en 2015 et moins que notre budget prévu!

 

Comparatif_JanMai2016

 

Quand les dépenses fixes et variables sont variables!

Par curiosité, ce mois-ci, nous avons décidé de regarder de plus près la répartition de nos dépenses fixes et variables pour bien comprendre comment nos habitudes ont changées et évaluer s’il nous reste encore de la marge pour faire mieux. En considérant que les postes habitation, transport, épicerie, soins médicaux, vêtements et enfants sont des dépenses fixes et que toutes les autres postes sont variables on arrive au résultat suivant :

 

FixeVariable2015FixeVariable2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En regardant les pourcentages on voit très clairement que la réduction importante des dépenses variables fait en sorte que les dépenses fixes représentent une partie beaucoup plus importante de nos dépenses. Sur les cinq premiers mois de l’année nous avons dépensé 75% de moins en restaurants et 90% de moins en jeux, livres, films etc…En 2016 nous avons, à date, dépensé seulement  20% du montant dépensé en 2015 en dépenses variables! C’est difficile à comprendre comme on a bien pu dépenser 5X plus l’année dernière sans pouvoir pour autant associer à des dépenses spécifiques une amélioration de notre bien-être ou des souvenirs précieux.

 

Ce qui nous surprend encore plus c’est que même nos dépenses jugées fixes ont diminuées de 3 665$ grâce à des économies faites dans un peu tous les postes. Il faut dire que parfois des dépenses variables se cachent dans des postes de dépenses qu’on croit fixes. Pour nous le poste habitation cache souvent de grandes dépenses qui sont loin d’être nécessaires…du nouveau mobilier, une rénovation pour améliorer notre milieu de vie ou les frais pour notre femme de ménage. Pour le reste, il s’agit surtout d’optimisations au niveau des achats en épicerie et en pharmacie et une bonne diminution au niveau des titres de transport en commun que nous n’achetons plus, et ce, sans les échanger contre une vie en tant qu’esclave de notre voiture!

 

À date nous avons dépensé 7 580$ de moins que pour la même période en 2015. Si on extrapole sur l’année on pourrait économiser 15 160$. Sans compter que les mois historiquement les plus dispendieux de l’année sont derrière nous (juillet 2015 était une exception dû à l’installation de la climatisation pour le bien de Mini RR, une dépense qu’on ne regrette pas avec le retour du temps chaud).

 

DépensesMois2015_Trend

Il n’est pas dit qu’il n’y aura pas d’autres mois de dépenses importantes en 2016, mais l’exercice actuel nous démontre que nous avons une certaine marge de manœuvre devant nous!

 

Qu’est-ce que vous pensez de notre suivi budgétaire?

Est-ce que vous seriez prêts à faire un tel suivi de vos finances personnelles?

Est-ce que vous faites des analyses dont nous pourrions nous inspirer pour les mois à venir?

 

<< Budget versus réalité – Avril 2016

Budget versus réalité – Juin 2016 >>

 

2 Responses to “Budget versus réalité – Mai 2016”

  1. Jacques K dit :

    Bravo M et Mme. Riches Relaxes, bien joué! En effet ici aussi le mois de mai fait mal avec le second paiement hypothécaire. J’aime bien évaluer la direction de notre budget et actifs en gardant une fenêtre des 12 derniers mois, plutôt que seulement 2015 vs 2016. Ça permet de continuer à faire une mise à jour mensuelle tout en regardant un horizon plus long qui noie les fluctuations mensuelles et qui englobe deux périodes comparables. Une autre chose que je fais également, c’est d’amortir les dépenses majeures, telles une rénovation. Par exemple lors de la réfection du toit, j’ai réparti le coût sur 15 ans. Ça aide à comparer les périodes, mais aussi à fournir un budget annuel plus réaliste. Par exemple, cette année, à notre budget d’ajoutent 1/15 de la rénovation du toit de l’an passé et 1/5 de l’achat de la voiture. Je ne fais ceci que pour quelques dépenses vraiment importantes.

    Bravo encore pour l’atteinte de vos objectifs!

    • Merci ! On est bien content de voir comment nos dépenses familiales évoluent. Ça vaut vraiment la peine de faire un budget!

      C’est une bonne pratique de diviser les plus grosses dépenses et de les ajouter aux mois individuels! Peut-être quelque chose auquel on a à réfléchir. On prend en compte ces dépenses, mais elles ne sont pas visibles dans notre budget mensuel pour le moment.

      Sinon pour le suivi de budget, on attendait d’avoir un peu plus de données avant d’ajouter une moyenne mensuelles basée sur les 12 derniers mois. C’est quelque chose qui devrait apparaître dans notre prochain budget mensuel 🙂

      Merci de nous lire !

top