search
top

Comment économiser sans se priver

 

Chez les Riche Relaxe, on aime bien profiter de la vie, voir nos amis et bien manger. Et rien ne nous excite comme la perspective d’un voyage à l’étranger avec des montagnes à gravir ou des ruines à explorer. Notre maison est pleine de livres, de films et de jeux et nous sommes équipés en termes de sport, d’ordinateur, sans compter l’équipement photo qui nous permet de ramener d’excellents souvenirs de voyages.

 

Comment cela est-il possible avec notre constant discours d’économiser une grande partie de notre salaire?

 

En fait le secret est assez simple, c’est d’accorder assez de valeur à notre temps pour bien comprendre que l’argent durement gagné a trop de valeur pour être dépensé de façon inconsidéré. Ça revient à dire que le temps c’est de l’argent et, pour ceux qui visent la retraite anticipée, l’argent économisé c’est aussi du temps!

 

 

Pour obtenir le maximum de retour sur notre travail il faut donc:

  • Tenir un budget! (Eh oui!)
  • Réfléchir à ses besoins et désirs. (Allez, profitez-en pour rêvasser un peu!)
  • Différencier entre les deux et les prioriser!
  • Voir ceux qui vont avoir un impact réel sur notre bien-être et bonheur quotidien.

 

Une excellente habitude, c’est de bien évaluer ce que l’on désire et mettre l’énergie nécessaire pour combler ses désirs de façon intelligente.

 

Combien de temps doit-on évaluer un achat qui met en jeu le fruit de 80 heures de travail? Sûrement plus que 5 minutes!

 

 

L’économie, c’est un peu comme un muscle, ça se développe.Ecureuil_poids

Économiser c’est un sport d’endurance… mais avec la bonne approche vous pouvez aller très loin! Au début, ça prend un effort conscient pour intégrer certaines bonnes pratiques, mais rapidement le tout vient naturellement. Économiser c’est comme respirer… Un pas à la fois pour le marathon, un dollar à la fois pour le million!

 

Alors enfilez vos souliers de course…à vos marques soyez prêts, c’est parti!

 

 

Sans plus tarder, voici nos 10 trucs pour économiser sans se priver:

1 – Arrêtez de vivre pour vos dépenses de fin de semaine!

Même si on est passionné par notre travail, ce 40h et plus par semaine, sans compter le transport, consomme une bonne partie de notre énergie physique et mentale. Dépenser peut donc sembler une contrepartie justifiée au travail de la semaine.  D’où l’idée que d’économiser, c’est de se priver du fruit de notre labeur…mais c’est évidemment, une fausse impression!

 

La prochaine dépense, ou pire le prochain paiement sur des dépenses déjà encourues, joue le rôle de motivation malsaine nous incitant à retourner travailler, semaine après semaine, jour après jour. Ce rouage sert surtout aux entreprises, qui s’assurent ainsi une main-d’œuvre docile, qui a peur de perdre son emploi et n’ose donc pas négocier de meilleures conditions ou contredire l’autorité.

 

La première étape c’est donc de se libérer du mythe qu’économiser égal se priver.

 

Économiser c’est d’abord et avant tout se donner les moyens d’être libre de faire ce qui nous rend le plus heureux tous les jours et non pas dépendre du sentiment de fausse liberté qui vient avec le droit de s’endetter pour acheter le dernier gadget sur les tablettes. Je ne sais pas, mais attendre en file par -20C pour acheter le dernier i-quelquechose n’entre pas dans ma définition de passer du bon temps.

 

 

2 – Tout vient à point à qui sait attendre

Bien souvent, si on remet à plus tard l’achat de quelque chose, il risque d’arriver 3 choses:

  • On a le temps de trouver des alternatives moins chères ou à rabais.
  • On trouve quelque chose de meilleure qualité pour le même prix. (Ou la version 2.0 sort, nous évitant la laborieuse première version.)
  • L’envie passe!

 

Vaut mieux donc bien prendre le temps d’évaluer nos options avant un achat!

 

Si vous aimez magasiner, voici du magasinage qui rapporte. Faites du lèche-vitrine (une activité peu commune de nos jours avec les magasins ouverts presque 24h sur 24, sans parler de l’achat en ligne), comparez les prix et les options, visitez les boutiques. Au bout du compte, ceci fait plusieurs sorties pas cher et vous permet de profiter du plaisir d’avoir hâte de faire l’achat, tout en vous assurant de vous procurer ce que vous voulez vraiment à un prix compétitif.

 

Le plaisir de la nouveauté ne dure qu’un temps. Les premiers jours où l’on possède un nouveau vêtement, jouet, ou autre, c’est toujours un peu spécial. Mais pensez aux 10 plus gros achats de votre année… Est-ce qu’ils sont toujours spéciaux, ou font-ils maintenant partie du décor, ou pire encore, occuppent-ils un fond de tiroir?

 

Résistez à l’urgence d’avoir toujours la dernière version

Il n’y a pas de mal à sauter une ou deux génération de gadgets. Surtout les premières qui souffrent habituellement de défauts importants… Personne n’a absolument besoin du dernier iPhone… surtout si vous en avez un en état de fonctionner entre vos mains!

 

 

3 – Étalez vos dépenses dans le temps

Simplement en répartissant les achats importants, mais aussi les achats pour le plaisir, dans le temps permet de profiter au maximum de chaque achat.

 

Vaut mieux se concentrer sur une chose à la fois. Oui, on peut désirer une scie sauteuse, un piano, un nouveau vélo, le dernier jeu vidéo tout à la fois mais on peut mieux profiter de chaque achat si on les étale dans le temps. Vous n’avez qu’à penser à un jeune enfant qui reçoit trop de cadeaux à Noel…il les ouvre en rafale et joue avec le dernier ouvert ou, mieux encore, il se réjouit des emballages plus que des cadeaux!

Ecureil_RatonEquipe

Si vous éprouvez tout de même le désir de vous acheter plusieurs choses, faites une liste! Ensuite, prenez votre liste de souhaits et allez-y par priorité, une chose cette fois-ci, une autre chose la prochaine fois.

 

Comme par magie, vous vous faites un cadeau en retardant de façon naturelle le prochain achat avec tous les bénéfices cités plus haut.

  • Vous avez du temps pour mieux considérer vos options pour les futurs achats
  • Peut-être que certaines envies vont passer.
  • Vous profitez du nouveau jouet, donc pas l’impression de se priver
  • Vous avez l’impression de vous faire plaisir plus souvent
  • Votre budget se porte mieux!

 

4 – Et si on rattache l’achat à un accomplissement?

Par exemple, j’achèterai la scie sauteuse quand j’aurai fini le ménage dans le garage. Du coup vous avez une belle motivation pour faire une tâche moins agréable et au final vous aurez un espace propre pour installer et faire une meilleure utilisation de la scie sauteuse qui servira possiblement à réaliser un autre projet, au lieu de payer quelqu’un d’autre pour le faire à votre place…

 

Déjà votre coffre d’outil d’écureuil semble plein d’astuces? En voici d’autres…

 

5 – Essayez avant d’acheter

Puisque le plaisir ne dure qu’un temps, pourquoi ne pas faire des essais avant d’investir des sommes importantes? D’un coup que le plaisir ne dure pas? Un nouveau sport, ou passe-temps, qui risque de ne pas se transformer en passion mérite tout de même d’être essayé! Pas besoin cependant d’y mettre le gros prix!

 

Alors louez le kayak, le kit de ski, la voiture de course, voir même le chalet. La location vous permet de vivre une vie riche d’expériences sans avoir à vous soucier de l’entretien et du rangement de tout cet équipement. Ne soyez pas gêné d’essayer chez un ami la plus récente console de jeu ou le système de son dernier cri avant de vous lancer. Après tout, vous leur rendez aussi service, ils ont surement fait ces achats en partie pour impressionner. Alors laissez-les vous vanter les mérites et vous exposer les défauts tout en profitant ensemble du bonheur que ces items peuvent offrir.

 

Comment se fait-il qu’autant de personnes sont prêts à emprunter de l’argent à la banque à fort prix mais n’osent pas emprunter un outil, un livre ou autre bien de consommation d’un ami à qui ça ferait plaisir de partager?

Ramenez le lui avec une bouteille de vin, ou offrez-lui un repas en échange, et tout le monde sera gagnant!

 

 

6 – Achetez selon votre expertise réelle et non souhaité

Pourquoi acheter le plus haut de gamme si on débute en la matière? Après avoir voyagé avec un appareil photo plutôt lent et justement emprunté, Mr Riche Relaxe s’est procuré un appareil photo décent, mais d’entrée de gamme. Seulement après l’avoir utilisé extensivement et bien compris ses tenants et aboutissants est-il passé à un meilleur appareil.

 

Après quelques années d’utilisation, M RR constate que l’expertise développée par la suite a eu un impact bien plus important que l’amélioration de l’appareil. Il ne faut pas confondre un désir d’expertise avec le désir d’avoir des outils d’experts. Souvent, nous sommes le facteur limitatif, pas notre équipement, et acheter la version dispendieuse ne flattera que votre égo…sans, dans ce cas, faire de meilleures photos.

 

Je suis sûr que cela vaut pour bien des choses!

 

7 – Évaluez le coût réel.

Il y a un coût d’option à chaque chose. Parfois, une dépense ne vaut vraiment pas le plaisir que l’on en retire, comparé à d’autres plaisirs au coût équivalent!

 

Coût d’un saut en parachute: 250$

Coût supplémentaire (Resto vs Lunch): 5$ X 10 semaines: 250$

Dans 10 ans, duquel des deux allez-vous garder un souvenir?

 

Allez, ne faites pas cette tête, faire son lunch n’est pas si difficile, et au final, on peut vraiment mieux manger! Un coup parti, pourquoi ne pas continuer et économiser sur le reste de votre année également? 32 702$ de sauvé sur 10 ans, (voir l’article Comment faire un budget pour le calcul)  ça fait beaucoup de sous pour faire des choses qui contribuent plus à notre bonheur qu’un Trio quelconque, mangé en vitesse ou devant un écran.

 

8 – Évaluez le temps réel de travail requis pour payer un achat

Si vous faites 20$ de l’heure. Est-ce que une télé à 599.99$ représente 30h de travail?

Évidemment non!

 

La première chose à déduire ce sont les impôts et taxes, vous ne faites pas 20$ l’heure, mais probablement plutôt 13,20$, si on prend un taux moyen d’imposition de 33%. Donc on parle ici de 45,5 heures!

 

Et si on ajoute les taxes sur la tété (TPS+TVQ) on arrive à 689,85$ soit 52,36h (à 13,20$/hr).

 

Mais encore, ce n’est pas comme si vous pouvez mettre tout votre argent sur une télé. Il faut manger et se loger aussi. C’est pourquoi chez les RR, on considère le coût des achats en dollars disponibles pour le loisir.

 

Pour faire simple, assumons que vos besoin de base (logement, nourriture, chauffage) représentent dans votre budget 30% de votre argent disponible après impôt. Donc pour chaque heure travaillée, ce n’est pas 13,20$ que vous pouvez dépenser sur vos loisirs, mais bien 9.24$

 

Voilà, votre télé vous coûtera donc 689.85$ divisé par 9.24$ par heure : 74.66 heures!

On est passé de ¾ de semaine à presque 2 semaines de travail pour payer la télé.

 

Et si jamais vous décidez de la payer en versements… misère! Vous allez y mettre des mois! Vous êtes sûr que vous avez vraiment besoin de cette télé?

 

La leçon ici, porte évidemment sur la valeur de l’argent dépensé. Il faut bien évaluer le coût d’option en fonction de l’argent disponible pour le poste de dépense en question. Une fois qu’on voit les choses sous cet angle, certaines dépenses superflues deviennent impossibles à s’auto-justifier. Ou du moins, elles exigent une justification qui correspond mieux au coût réel des choses.

 

A dépense importante, bonheur important!

Il ne faut pas oublier de peser le bonheur dans la balance. Si un achat va vous rendre heureux sur le long terme, ça n’a pas de prix. Mme RR a un vélo qui la fait sourire, même quand il est remisé pour l’hiver! Mais, trop souvent, on fait de grandes dépenses qui nous rapportent trop peu. Peut-être que vous avez vraiment besoin d’une télé, mais peut-être pas de cette télé-là, ou de cette télé-là, à ce prix-là. Il y a fort à parier que vous pourriez récupérer une télé tout aussi bien, usagée peut-être sur Craigslist ou Kijiji, ou de quelqu’un qui change la sienne parce qu’il considère qu’il en a les moyens, réels ou imaginaires!

 

 

9 – Développez votre expertise

Améliorer ces compétences en cuisine, création, réparation, rénovation, mécanique etc…c’est toujours gagnant. Investir dans ses capacités afin de de pouvoir faire les choses soi-même (du moins celles pour lesquelles nous avons une affinité) permet d’éviter les coûts importants d’engager quelqu’un pour le faire à sa place. Après tout, on n’est jamais si bien servi que par soi-même!

 

Besoin d’un professeur? Trouvez un ami dans votre entourage qui saura vous aider. Même si vous êtes sans réseau d’amis ou que vous recherchez des connaissances obscures, avec l’Internet, il n’y a plus d’excuse. Vous voulez apprendre à remplacer les cordes de votre raquette de tennis ou de votre guitare tout en ajoutant une corde à votre arc…pas de problème, il y a surement plusieurs vidéos informatifs pour vous montrer comment faire. Enfin une belle façon de mettre à profit votre temps sur Internet, mise à part la lecture de ce blog!

 

Vous pouvez évaluer vos désirs en fonction des coûts et essayer de développer votre expertise en conséquence. Vous pouvez aussi jouer de l’autre côté de l’équation en utilisant vos talents cachés et loisirs pour générer de nouvelles sources de revenus (pensez Etsy ou partir votre propre petite entreprise si ça vous chante).

 

Avec cette astuce vous visez non seulement l’indépendance financière mais l’indépendance tout court! La prochaine fois qu’un électro-ménager brisera chez-vous, saurez-vous le réparer, ou serez-vous dépendant de la disponibilité et du tarif d’un réparateur trouvé en panique? Est-ce que vous aurez le réflexe d’essayer de réparer au lieu de remplacer? Si la population en général améliorait sa capacité de réparer, les entreprises auraient plus de misère à utiliser l’obsolescence planifiée pour venir piger dans nos poches à répétition. Et si vous utilisez vos talents pour diversifier vos sources de revenus, vous serez moins dépendants de votre emploi, moins affectés par une mise à pied et vous aurez un revenu supplémentaire pour financer votre projet de retraite!

 

10 – Évitez d’accumuler inutilement

Partager ou louer les choses qui ont une utilité ponctuelle ou unique, au lieu d’accumuler les choses qui ne servent qu’une fois aux 5 ans, c’est simple et économique.

 

Chez le Riche Relaxe, il n’est pas rare que des amis nous appellent pour nous emprunter quelque chose et vice versa. Que ces soit des chaises pour une fête, de la vaisselle, de l’équipement photo. C’est facile d’économiser temps, espace et argent en partageant les ressources dans son réseau.  Et même en dehors de ses amis!

 

Il y aurait plusieurs articles à écrire sur l’économie du partage puisqu’il existe de multiples services de partage ou location pour toutes sortes de choses… c’est parfois surprenant!

 

Un example ?

Les quincailleries grande surface louent des outils pour une bouchée de pain. Ils peuvent également effectuer des coupes pour vous pour presque rien, ce qui évite le besoin d’avoir des outils spécialisés ou des véhicules surdimensionnés pour transporter les gros morceaux. En plus, ceci limite les risques d’erreurs…et de blessures pour les novices! Suffit de bien planifier son projet. Ce qui, de toute façon, est une bonne pratique si vous voulez être efficace en termes de temps et d’utilisation de matériaux et fier du résultat final.

 

Il y a des comptoirs de prêts d’outils, de jeux, des services de location de voiture, d’articles de sport, de linge, de vaisselle et d’ustensiles de cuisine! Cela vaut parfois la peine d’évaluer plutôt que de dépenser des centaines de dollars (ou même 10$) pour une chose à usage unique… avec quoi on ne sait plus trop quoi faire après!

 

Allez encore plus loin!

Finalement, pourquoi ne pas vendre les choses qui de toutes façon vous n’utilisez pas? Il n’y a rien comme un grand ménage du printemps pour se débarrasser du surplus et mieux apprécier ce qu’on a déjà.

 

 

Mais en quoi tout cela me permet d’économiser sans se priver?

Le secret est dans la façon de voir les choses.

 

Vous pouvez voir nos astuces comme une série de règles strictes à respecter qui freinent votre liberté en tant que consommateur OU vous pouvez les voir comme étant des principes qui vous permettent de profiter plus de ce qui vous avez et jouir d’une liberté au sens plus large.

 

Économisez

  1. Arrêtez de vivre pour vos dépenses de fin de semaine!
  2. Attendez avant d’acheter
  3. Étalez les dépenses dans le temps
  4. Rattacher l’achat à un accomplissement
  5. Essayez avant d’acheter
  6. Achetez selon votre niveau d’expertise actuel
  7. Évaluez les vrais coûts et le coût d’option
  8. Calculez combien de temps il faut réellement travailler pour payer un achat
  9. Apprenez à faire vous-même
  10. Évitez d’accumuler inutilement.

 

Profitez

  1. Économisez pour pouvoir profiter, tous les jours
  2. Prenez le temps d’avoir hâte d’avoir quelque chose de nouveau
  3. Profitez le plus possible de chaque achat
  4. Accomplissez plus et soyez fier des récompenses que vous vous accordez
  5. Découvrez le plus possible, afin de mieux choisir
  6. Devenez un expert, pas juste un débutant avec de l’équipement d’expert
  7. Dépensez sur ce qui vous rapporte le plus de bonheur
  8. Retirez le maximum de bonheur par dollar durement gagné
  9. Développez votre expertise et votre indépendance
  10. Partagez vos richesses.

 

 

Économiser c’est savoir bien profiter!

Vu de cette manière, et c’est important, après tout ce sont toujours des perceptions, est-ce que vous considérez toujours qu’on parle de se priver ?

 

Si vous êtes certain de mourir de honte en sortant de vos poche un téléphone qui date de 2 ans, eh bien peut-être que le mode de vie Riche Relaxe n’est simplement pas pour vous! Pas de honte à cela, juste plusieurs années de travail supplémentaire à effectuer!

 

Pensez-y la prochaine fois que vous considérerez faire un achat. Si vous commencez de la bonne façon, il est fort possible que vous y preniez goût. Vous vous surprendrez surement d’avoir soudainement plus d’argent dans vos poches, vous permettant de vraiment profiter de la vie!
Qu’est-ce que vous en pensez?

Pour nous cette philosophie de consommation nous a très bien servie au cours des dernières années. On ne s’était simplement pas arrêté pour faire une liste de ces bonnnes habitudes auparavant!

 

De votre point de vue, est-ce que tout cela est de la bouillie pour les chats? Est-ce que cela heurte votre sensibilité de consommateur? Pensez-vous que cela peut s’appliquer à vous? Est-ce que cela vous donne des idées pour votre budget ?

On est bien curieux de le savoir!

 

 

2 Responses to “Comment économiser sans se priver”

  1. Andie dit :

    J’adore ce billet! Je partage tout à fait votre point de vue.

    J’aime beaucoup le mouvement minimaliste parce qu’il rejoint à peu près tout ce que vous énoncez. Par contre, j’y adhère sans extrémisme. Je ne vais pas baser mon mode de vie sur le nombre exact d’objets que je possède, mais je tente d’en acheter le moins possible et de conserver ce que j’ai le plus longtemps possible. Je me débarrasse progressivement du surplus. Pour les nostalgiques, la numérisation aide énormément la gestion multimédia (livres, musique, films); je ne conserve  »physiquement » que ceux que je relis et réécoute continuellement.

    Pour moi, le minimalisme ou le rapport à la consommation que vous décrivez, c’est en fait établir ses priorités essentielles. C’est limiter ses dépenses à ce qui compte réellement. La paix d’esprit, l’indépendance financière et tous les projets de vie que je partage avec mon conjoint en font partie. Le nouveau iGadget ou la voiture de l’année, non.

    Sur une note encourageante, je constate que moins j’achète, moins j’ai envie d’acheter. Le cycle de consommation est rompu, mais ce n’est pas arrivé du jour au lendemain! C’est une habitude qui se développe avec le temps. Tôt ou tard on succombe, on peut même échouer, mais l’important c’est de se relever et de se montrer persévérant. Découpez le projet en plusieurs petites étapes s’il le faut. Comme vous le dites si bien:  »Un pas à la fois pour le marathon, un dollar à la fois pour le million! »

  2. J’aime bien l’idée que mes souvenirs sont désormais numériques. Je ne me suis pas mis encore à numériser les souvenirs antérieurs du genre photos de mon enfance, mais j’imagine que cela viendra!

    Je suis un peu en admiration devant les gens qui ont réduits leur possessions au contenu d’une seule valise. Mais ce n’est pas pour moi!

    J’ai déjà pris pour résolution d’arrêter d’accumuler films et musique en support physique. Première étape!

    Mais ça va être un travail de longue haleine pour le minimalisme (du moins dans mon cas). Même sans consommer, j’ai tendance à accumuler les projets et tout ce qui vient avec.

    J’ai pas mal de ménage à faire pour pouvoir aspirer au titre de minimaliste, Mme Riche Relaxe pourrait en témoigner!

    Mais c’est un projet en cours… disons à tout le moins une aspiration 🙂

    Je promet de revenir la-dessus dans un article éventuel!

    Merci de nous lire !

top