search
top

Jeux avec des leçons de finance

Les échecs personnels sont une excellente source d’apprentissage. Rien de tel que de faire faillite pour bien comprendre ce qu’il en retourne réellement, côté argent, crédit… et sentiment d’échec.

 

Mais comme je présume que c’est un peu douloureux comme expérience, et que c’est plutôt absurde de s’orchestrer un échec, je vous propose quelque chose de beaucoup plus léger: apprendre de ses erreurs (et de ses succès) en jouant à des jeux qui font appels à des habiletés reliés à l’argent!

 

L’an dernier, nous avions publié un article sur ce passe temps Riche Relax que sont les jeux de sociétés. Mais un article paru sur le blogue économie et cie à relancé mes réflexions à ce sujet.

 

On y parle de bons jeux pour enseigner des principes économiques aux enfants. Mais comme il c’est souvent le cas lorsqu’on parle de jeux de société,  on s’arrête souvent aux classiques de notre enfance (il y a de cela maintenant un certain temps!), et comme le monde des jeux de société a connu une véritable explosion en qualité et variété au cours des dernières années, il existe maintenant un panoplie de jeux qui peuvent nous en apprendre beaucoup sur l’argent et sur d’autres concepts important en économie. Nous nous sommes donc dit que le sujet méritait d’être revisité.

 

Et si certains jeux se jouent avec des enfants, et adressent de façon superficielle, ou très indirectement des habiletés financières, certains créateurs de jeux ont publié de superbes jeux, certains simples, d’autres plus complexes, qui sont à même de vous faire passer des soirées mémorables en famille, mais aussi entre amis.

 

Il y a donc ici de réelles occasions d’apprendre et d’expérimenter avec des mécanismes financiers en s’amusant, il n’y a donc pas de raison de se priver!

 

Si vous êtes de ceux qui ont des sueurs froides à l’idée d’une partie de monopoly interminable, rassurez-vous, les jeux modernes sont très bien pensés et ont une fin prévisible à l’intérieur d’un temps de jeu raisonnable. Pas besoin de s’équiper d’un sac de couchage et d’une lampe frontale pour voir la fin de la partie!

 

Comme une liste exhaustive risquerait d’être un peu interminable, commençons aujourd’hui avec deux jeux impliquants un art obscur au Québec: La négociation.

 

Commençons tout d’abord avec une proposition familiale:

 

Les colons de Catanes

Pour de 3 à 4 joueurs, de 8 ans et +

Le jeu:

Vous êtes l’un des groupes tentant de coloniser une île aux ressources limitées! Vous devez donc construire des villages autour de ressources naturelles, qui vous permettront d’étendre votre empire, autant que les autres joueurs le permette.

 

C’est le jeu parfait pour jouer avec un groupe diversifié.

 

Ayant remporté de nombreux prix, et introduit toute une génération aux jeux de la nouvelle vague, c’est un jeu qui peut se jouer par des enfants, et des adultes avec peu d’expérience de jeu. Chez les Riche Relax, c’est un jeu qui se joue autant avec les enfants que les grands-parents.

 

Et vous connaissez peut-être quelqu’un avec une copie de ce jeu, c’est un des jeu les plus populaires depuis le monopoly!

 

La négociation:

 

Lorsque vous jouez à Catane, vous avez besoin continuellement de ressources naturelles pour construire et étendre votre colonie. Mais voilà, les ressources sont plutôt rares, et vous vous retrouvez continuellement avec les mauvaises ressources pour ce que vous voulez faire.

 

La rareté des ressources force donc les joueurs à faire des échanges au cours de la partie. Personne ne vous y oblige, mais la négociations entre joueurs est constante, car elle vous permet d’avancer plus vite (et de peut-être gagner la partie!).

 

Qui veut un blé en échange d’un bois ?

 

C’est un jeu parfait pour introduire la négociation entre joueurs. Et comme tout se calcule en terme de ressources, c’est assez simple pour les gens de tous âge. Simple, mais efficace.

 

La rareté

 

Même si cela reste simple, c’est une belle introduction à la rareté, les ressources moins présentes dans une partie seront plus en demande. Ce qui influencera nécessairement les négociations à ce sujet !

 

J’offre 2 cartes briques contre 1 carte blé…

Quelqu’un ?

 

Les probabilités:

 

En bonus,  il y a un élément intéressant de hasard qui amène également les joueurs à s’intéresser aux probabilités des résultat de dés. La somme d’un lancé de deux dés à six faces est beaucoup plus souvent 8 que 12. Et comme différentes ressources sont associées à différents résultats de dés, vaut mieux s’attarder aux probabilités de production avant de choisir où installer vos colons sur l’île.

 

Comme le jeu est très clair à ce sujet, avec des indices visuels vous aidant à comprendre les probabilités sans les calculer vous même, c’est une excellente introduction pour les jeunes au concept de hasard et de probabilités.

 

Un jeu de stratégie ?

 

Ici la stratégie est importante, mais le hasard balance assez bien les choses pour que le gagnant soit souvent décidé au tout dernier moment. Parfait pour maintenir le suspense (et l’intérêt) de tous les joueurs jusqu’à la toute fin!

 

 

Le deuxième jeu que je vous propose est un jeu fortement économique, directement axé sur la négociation.

 

Chinatown

Pour de 3 à 5 joueurs de 12 ans et +

Le jeu:

Ici, vous incarnez des entrepreneurs qui se font concurrence pour faire fortune dans le Chinatown New Yorkais des années 1960.

 

Dim sum, fleuristes, nettoyeurs, maisons de thé, restaurants, animaleries, et j’en passe, vous avez votre portefeuille de boutique à faire grandir.

 

Mais voilà, pour faire de l’argent, il vous faut de plus grand commerces, mais les lots sont attribués lentement, et au hasard. Il en va de même pour les permis pour les différent types de commerces à installer.

 

La négociation:

Ici tout se négocie, échange d’argent, d’emplacements, de permis ou carrément de commerces existant.

 

Je t’offre mon petit restaurant et 50 000$ contre ta grande blanchisserie ?

 

Le jeu est entièrement contrôlé par vos échanges avec vos voisin. Et impossible de développer sa business dans son coin, car vous n’aurez forcément pas ce qui vous intéresse. L’argent est à faire dans les compromis et en faisant miroiter les expansions futures à vos adversaires.

 

Comme la valeur des terrains peut rapidement s’évaporer ou augmenter selon les développement du jeu. C’est parfait pour faire miroiter des possibles, ou faire entrer vos opposants dans des guerres d’enchères à la baisse… ou à la hausse.

 

Écoute si tu me donnes ton permis de dim sum, je te cède le lot 48 qui bloque le développement du restaurant de sushi de Patrick. Il va être prêt à payer cher pour l’avoir.

 

Tout cela dans le plaisir et la bonne humeur, puisque le gagnant est simplement celui qui termine avec le plus d’argent. Et personne ne peut vous obliger à échanger quelque chose que vous voulez garder. Donc, c’est féroce mais bon enfant à la fois!

 

Un aspect intéressant de ce jeu c’est que les échanges sont habituellement gagnant-gagnant. Même si à la fin le gagnant de la partie est celui qui termine avec le plus d’argent, chaque échange habituellement implique un gain pour les deux parties. C’est donc une vision intéressante de l’économie où il n’y a pas nécessairement un perdant dans l’échange.

 

Si vous voulez savoir qui a la bosse des affaires dans votre groupe, c’est le jeu parfait pour faire ressortir ce côté dans vos amis.

 

 

Jouer sans trop dépenser

Voilà, on espère que ces suggestions pourrons vous inspirer dans votre quête d’amélioration de culture financière!

 

Si jamais vous êtes tentés d’essayer de tels jeux, mais que vous ne voulez pas dépenser pour les acheter, dans premier article sur les jeux de société, on propose plusieurs endroits au Québec où il est possible d’aller jouer, à peu de frais, à des jeux de société entre amis.

 

La prochaine fois, on se penchera sur des jeux impliquant la bourse, ou encore la finance comme force obscure de la géo-politique mondiale. Il y a vraiment moyen de s’amuser !

 

Et vous, vous en connaissez des jeux avec des principes financiers intéressants ?

 

 

2 Responses to “Jeux avec des leçons de finance”

  1. Salut RR,

    J’adore le sujet de cet article! Deux excellents exemples de jeux. D’ailleurs, je pense que le concept de finance s’applique à la plupart des jeux de société, sans mentionner Monopoly.

    En plus, c’est le genre d’activité pour la retraite qui ne coûte pas cher! 🙂 J’ai acheté plusieurs jeux neufs sur Kijiji pour une fraction du prix et je suis un adepte de http://larecreation.ca/.

    Merci! Bonne partie!

    • Content de savoir qu’il y a d’autres adeptes de jeux de société!

      On pense aussi que c’est un passe temps pas trop dispendieux (a condition d’y aller mollo avec les acquisitions 🙂

      J’ai acheté quelques jeux pas cher dans un marché au puces, mais évidemment c’est plus difficile à trouver si on a un jeu en particulier en tête.

      Je ne connaissais pas la recreation, j’y jetterai un coup d’oeil lors de mon prochain passage dans le coin!

      Bonne journée!

top