search
top

Le Meal-prep une façon d’économiser ?

 

Une des suggestions qui revient le plus souvent pour économiser au jour le jour, c’est simplement d’éviter les restaurants. Principalement, on suggère d’amener son lunch au travail plutôt que de fréquenter les restaurants…

 

C’est effectivement une évidence un peu plate, si on économise 5$-10$ par jour, on finit par épargner des sommes significatives!

 

Mais voilà, le matin, vous n’êtes pas d’humeur et vous n’avez ni le goût, ni le temps de trouver un contenant convenable pour vous préparer un lunch. Peut-être aussi n’y a-t-il pas de restes, ou sinon que des restes disparates qui se combinent, ou s’emportent mal. Bref, toutes les raisons sont bonnes pour laisser faire, et d’aller chercher un sous-marin ou une poutine l’heure du midi venue.

 

Mais voilà, certaines personnes, peut-être partiellement obsessives, semblent avoir une solution: Le Meal Prep.

 

Mais qu’est-ce que le Meal-Prep au juste ?

 

Le Meal Prep (ou Préparation de Repas si vous préférez) est à la préparation de lunch ce que le minimalisme est au ménage. Une version extrême de la chose! C’est un phénomène marginal, mais qui a ses défenseurs, ses blogs et même ses chaînes youtube!

 

En peu de mots, c’est simplement de cuisiner de la nourriture en grande quantité, et de préparer des contenants de lunch individuels en une seule séance (souvent le dimanche), question de se libérer de la chose pendant la semaine. Il ne reste plus qu’à prendre le plat de lunch du dessus à chaque matin avant de partir pour le bureau!

 

Tofu général tao, brocoli et riz

 

Les adeptes du meal prep les plus motivés sont certainement ceux désireux de contrôler exactement combien de calories et de nutriments ils consomment à chaque repas. Quelque chose de beaucoup plus facile à faire si on prépare les portions pour la semaine, que si l’on pige dans un plat au fur et à mesure!

 

Évidemment, la chose à ses détracteurs. Certaines personnes frissonnent à l’idée de manger plusieurs fois la même chose pendant la semaine, d’autres ne jurent que par la consommation immédiate post-cuisson. Mais qu’en est-il exactement?

 

Les économies propres au Meal-Prep

 

Ce qui distingue cette mouvance de la simple idée de se faire des lunchs, c’est évidement le fait de tout faire du même coup. De cette façon, on espère économiser du temps de préparation, de nettoyage et d’empaquetage. Mais on parle peut-être d’économies de coûts également!

 

En effet, si on planifie les repas pour la semaine, les achats d’aliments, et que l’on cuisine en conséquence, on peut profiter de rabais, mais également minimiser le risque de gaspillage de nourriture. Fini le brocoli que l’on avait l’intention de cuire le mardi soir, mais qu’on oublie dans un coin du frigo… Ou encore le reste qu’on n’a pas le temps de mettre dans le bon contenant un matin, puis le lendemain, puis le lendemain… Et qui finit par se perdre et être jeté…

 

Sans compter que cela facilite la divisions en portions équitables, et cela évite de se retrouver avec un demi-reste de spaghetti… Qui n’est pas pratique, et finira par faire un drôle de repas composé d’un mélange de restes…

 

Un incitatif puissant

Bien sûr, c’est le fait d’amener son lunch au bureau qui est la principale source d’économies. C’est donc la facilité subséquente de partir avec un lunch à chaque midi que le meal-prep propose.

 

Bandeau-cannelloni au champignons sauvages

Cannelloni aux champignons sauvages et à la sauce tomate maison

 

Mettre une portion dans un plat peut effectivement représenter l’effort matinal supplémentaire à faire… Qui finalement nous pousse à laisser tomber et à manger au restaurant.

 

Mais si on a un lunch:

  • Déjà préparé
  • Qu’il faudra donc manger…
  • Qu’on sait de bonne qualité et de bon goût
  • … et qui nous permet d’économiser

 

C’est comme si soudainement, de ramasser le lunch devenait le chemin de moindre résistance. On se sentirait un peu mal de laisser se perdre un lunch qui est déjà prêt. Paresse et culpabilité deviennent soudainement des alliées de notre stratégie de lunch!

Va pour la théorie, mais la pratique?

 

Chez les Riche Relax, on est organisé, mais peu extrêmes (la plupart du temps)… On avait donc déjà un mode de cuisine qui s’apparentait au meal-prep.

 

On cuisine habituellement plusieurs plats durant la fin de semaine, pour ne pas avoir à cuisiner durant la semaine. Mais on n’a jamais systématisé la chose. Surtout pas jusqu’à se pré-préparer des portions individuelles pour la semaine dans des contenants identiques.

 

Pizza maison

Pizza maison

En fait, on se garde habituellement un ou deux repas à cuisiner en cours de semaine. Cela permet d’avoir les avantages de manger des plats fraîchement préparés quand cela nous tente, de varier davantage les repas en cours de semaine, ajouter des lunchs potentiels, et de balancer la quantité de cuisine faites le dimanche. Sans compter que cela nous laisse un peu de marge pour de la spontanéité!

 

Mais même notre approche mi-assumée de la chose a ses charmes!

 

La force de l’habitude

 

Essayer le meal-prep une semaine ne changera bien sûr pas grand-chose à votre budget annuel.

 

Mais une fois que l’on a établi l’habitude de cuisiner, cela devient réellement une seconde nature! Chez les Riche Relax, à partir du moment où on a commencé à cuisiner de façon systématique le dimanche pour la semaine, on est passé de semaines où on allait au moins une fois, sinon plus au restaurant… À des séquences de plusieurs mois où l’on a apporté notre lunch à tous les jours! Des milliers de dollars en économies, qui nous ont d’autant plus rapprochés de notre retraite!

 

Cela peut même être une activité sociale! À quelques reprises, on s’est réuni avec des amis pour faire une journée cuisine. Ce qui peut-être très sympathique!

 

Le côté sombre du meal-prep

 

Une des choses qui peut vous plaire ou vous déplaire, c’est qu’une fois les portions établies, on est pris pour les respecter pendant la semaine au risque de piger dans plus d’un plat et de se retrouver avec le même problème de portions partielles.

 

Et si la mesure de portions est un avantage pour ceux qui veulent mesurer et contrôler leur alimentation en termes de nutriments et de calories… C’est moins pratique quand on a l’habitude de manger la quantité qui nous tente, et que comme Mme Riche Relax, vous êtes enceinte, et avez parfois envie de manger moins… Ou beaucoup plus, d’un repas à l’autre.

 

Mais ce n’est évidemment qu’un ennui mineur. Si vous y allez pour la version Riche Relax, moins extrême, des Meal-preps, vous n’avez pas à pré-séparer toutes les portions. Vous pouvez préparer quelques plats qui se séparent à la dernière minute pour les lunch ou les souper, et simplement de se servir au fur et à mesure la quantité qui vous chante au moment venu.

 

À vous de voir si vous avez assez de discipline pour vous servir une portion dans un plat avant de partir travailler… Ou vous êtes dans le camp qu’il vous faut un lunch déjà en boîte le matin venu!  Remarquez qu’une idée mitoyenne est de préparer le lunch pour le lendemain durant la soirée…

 

Quoi cuisiner?

 

Sans surprise, la plupart des mets peuvent entrer dans votre routine de meal-prep.

 

Ici on trouve que les combinaison riz et sauté de légumes, avec une viande, poisson ou tofu se prêtent très bien à la chose. Mais on peut y inclure tout ce qui peut facilement être mis dans un ou deux contenants.

 

Les photos qui décorent l’article sont des examples récents de cuisine Riche Relax, que je me suis amusé à séparer en lunchs individuels pour les besoins de cet article. Mais je suis sûr que vos source de recettes habituelles feront parfaitement l’affaire!

 

Ailleurs sur le web

 

Comme je disais plus tôt, le meal-prep est un courant de pensé, comme le minimalisme, avec différentes versions, certaines molles et d’autres plus extrêmes…

 

Voici quelques ressources de meal-prep que j’ai trouvé rapidement sur le web:

  • Meal Prep Sunday (en anglais)Un subreddit qui m’a fait découvrir que le meal-prep était un “phénomène”. Les gens y partagent leur préparations hebdomadaires de repas, ainsi que toutes sortes de ressources internet associées.
  • Megalowfood: Un exemple de blogueuse s’adonnant au meal-prep
  • Pinterest: Une source de contenu visuel et de liens vers des idées de Meal-Prep.

 

Je ne consulte pas de resources spécifique au Meal-Prep sur une base régulière, alors ce sont ici seulement des examples. Vous pourrez trouver toute sortes de vidéos, blogs, pinterest et autres sur le même thème.

 

On essaie parfois de vous-y vendre une panoplie de plats et d’accessoires pour faciliter la chose. Mais à moins d’être vraiment enthousiaste, je suis sûr que vos plats usuels ferons l’affaire!

 

De notre côté, on va continuer une approche Relax de la chose. N’ayant pas un besoin immédiat d’avoir 15 plats identiques pour y déposer nos lunch… D’autant plus que d’ici très bientôt, il n’y aura plus de bureau pour personnes dans cette maison!

 

Est-ce que vous vous adonnez à une version quelconque du Meal-Prep?

Dépensez-vous trop sur les repas du midi à votre goût?

Est-ce que cette approche vous semble intéressante?

 

 

 

6 Responses to “Le Meal-prep une façon d’économiser ?”

  1. Super article! Je fais un peu ça, mais avec des variantes par rapport à ce texte… nous n’avons pas à manger plusieurs jours de suite la même chose parce que nous sommes 5 à manger un lunch. Donc si je fais 5 plats de lasagne, c’est 1 journée de lunch pour nous tous. Au lieu de consacrer mon dimanche à ça, je préfère doubler mes recettes quotidienne, diviser ce qui a été fait en surplus en plats de lunch et souvent les congeler. Donc on peut varier plus facilement et prendre ceux qu’on préfère dans le tas, car c’est congelé; ça se garde.

    • Merci!

      Ici, pour le moment on est surtout 2 à manger les lunchs. Mais on essai d’avoir des choix de plats pour alterner entre différents mets. Mais nous aussi on cuisine toujours en surplus, question d’avoir des restes, même si ce n’est pas le dimanche.

      Cela ne nous dérange pas de manger la même chose quelque fois pendant la semaine, mais pas 2-3 fois la même chose de suite, alors on alterne!

      Sinon le congélateur c’est effectivement pratique, on a aussi plusieurs choses de congelées, mais j’avoue que c’est surtout des ingrédients. Légumes, petits fruits, pesto, sauces. Avec quelques soupes, sauce à spaghetti et autres. J’essai d’ailleurs de vider mon congélateur avant l’été…

      Mais on a moins de bouche à nourrir. Mini RR ayant pour le moment sa propre diète. On verra quand on sera 4 à manger des lunchs ce que cela va donner!

  2. Didier dit :

    Bonjour,
    Je pense que cette organisation est efficace et économique. J’essaie de l’utiliser de plus en plus, ayant quelques repas sur le lieu de mon travail chaque semaine et je suis heureux de consacrer du temps à la préparation de mes repas à l’avance, surtout le jour où je dois partir travailler et où les minutes sont précieuses. Bravo pour votre site très inspirant !
    Bonne route vers votre indépendance financière !

    • Je trouve aussi que cela enlève de la pression sur l’horaire le matin. Et cuisiner n’est pas une activité désagréable en soi.

      Merci de votre commentaire! Et tant mieux si nos écrits vous inspirent!

  3. Gilbert dit :

    Merci pour votre article, quel est votre recette de votre Tofu général tao ??? Vraiment délicieuse la recette des burgers aux fèves rouge.

top