search
top

Le paradoxe de la Loto

Avec nos récentes péripéties médicales, où on a eu l’occasion de rencontrer toutes sortes de statistiques sur les chances de telle ou telle complication, je me suis dit qu’il valait autant s’intéresser à des probabilités plus heureuses.

 

J’ai donc décidé d’élaborer un peu sur l’une des pires meilleures affaires qui peut vous arriver à la retraite: Recevoir une importante somme d’argent.

 

Qui dit grande somme d’argent, dit Loto.

L’emblème de cela étant la Loto, c’est pratique, car on peut en effet en calculer les chances de gagner. Mais, comme dans bien des choses dans la vie, l’effet d’un tel évènement, soit l’atterrissage d’importantes sommes dans nos mains ou autres gains importants similaires (héritage, bon coup en affaire, vente d’une entreprise) l’évènement n’est que le début de l’histoire!

 

Tout d’abord, je ne suggère à personne de jouer à la Loto. Il n’y pas d’argent à faire de ce côte, cela constitue donc une dépense, pour laquelle il y a très peu de chances d’avoir un retour sur investissement positif.

La Loto est payante principalement pour une personne…celui qui l’organise!

 

Maintenant, est-ce qu’il m’arrive d’acheter des billets de loto?

Oui. A l’occasion, avec des collègues de bureau, principalement pour deux raisons. Cela a une fonction sociale, faire partie du groupe. Et je m’adonne parfois à un exercice que j’aime bien: penser à ce que je ferais si je gagnais une somme importante.

 

Partir en voyage, acheter un chalet, prendre ma retraite tout de suite!?! En fait lorsque je fais cet exercice, ou que j’en discute avec Mme Riche Relax, on se met invariablement à penser à notre prochain voyage, ou à nos projets en cours… Rapidement on réalise que l’on travaille déjà pour ce que l’on considère important. Et qu’un montant important ne changerait au final pas grand-chose à nos plans actuels. Parfois on se surprend à considérer de nouvelles idées qui, dans le train-train quotidien, ne nous venaient pas à l’esprit. Voilà qui ce petit jeu ouvre nos horizons à des possibilités qui ne sont pas pour autant irréalisable dans notre situation actuelle. Suffit de voir ensuite si toutes ces idées valent la peine d’être poursuivies!

 

 

Oui, je sais que c’est une dépense frivole.

Je ne fais cette dépense qu’à l’occasion. Je la vois comme une taxe volontaire à l’état si vous voulez.

 

 

Ceci étant dit, jouons un peu…avec les probabilités

Si on se fie à la page de Loto-Québec voici le retour théorique pour quelques loterie populaires :

6/49 1 sur 13 983 816 – retour théorique 47%

Loto-max 1 sur 28 633 528  – retour théorique 48%

Gagnant à Vie: 1 sur 1 200 000 – retour théorique 63%

 

Le taux de retour théorique, représente en moyenne combien quelqu’un qui joue régulièrement peut s’attendre à gagner. Aucune garantie de ce côté! Donc à 63%, vous allez faire 63 cents par dollar investi…Un retour de -37%!

 

Avec des chiffres comme ça on ne peut pas parler de retour sur investissement!

Ça ressemble plus à un prêt où l’emprunteur vous rembourse seulement le deux-tiers du temps et ce sans vous dire à l’avance quand vous reverrez votre argent. Dans un cas comme celui-ci, même si vous récupériez toutes les sommes en dollars constants, le simple fait de retenir votre argent vaut quelques pourcentages en inflation et encore plus si l’emprunteur investi cet argent de son côté, comme c’est le cas pour les loteries au Québec qui servent justement de mécanisme de financement pour la province.

 

Encore pire, ce retour négatif assume que le hasard est vraiment bien réparti, ce qui est parfois mis en doute. Aucune idée au Québec, mais des articles dans les dernières années ont démontrés que certaines Loto de type gratteux avaient des failles qui pouvait être exploitées, donc diminuant d’autant plus vos chances de gagner si vous n’êtes pas dans le coup! Sans parler des propriétaires de certains dépanneurs qui gagnaient plus souvent que la population en s’appropriant les gains de ceux qui venaient faire valider leurs billets dans leurs commerces.

 

Le problème avec la Loto, mise à part les chances statistiques insignifiantes de gagner, c’est qu’elle apporte souvent plus de problèmes qu’autre chose à ceux qui gagnent!

 

Comme les gens qui gagnent d’importantes sommes parfois se pensent soudainement riches, un concept vague,  ils se mettent à dépenser beaucoup trop. Ce n’est pas tout le monde qui comprend qu’être riche n’est pas de dépenser beaucoup d’argent, mais de dépenser sur les choses qui nous rendent réellement heureux et garder le reste pour rester riche et relaxe le plus longtemps possible.

 

 

Mais est-ce que c’est vrai que plusieurs gagnants à la Loto finissent par faire faillite?

C’est une idée récurrente, et on trouve, ici et là, des articles pour le soutenir cette thèse.

 

Une étude que j’ai vue citée régulièrement intitulée Ticket to Easy Street provient d’un chercheur de l’université Berkeley. J’avoue qu’après sa lecture, c’est une étude assez étrange qui semble partir d’une base idéologique, à savoir le potentiel bienfait des aides gouvernementales, en les comparants à un gain important à la Loto. Mais bon, assumons que l’idéologie ne teinte que l’analyse des auteurs et non leur chiffres.

 

Les chercheurs indiquent que les gagnants de sommes importantes sont tout aussi enclins à faire faillite que les autres (ceux qui n’ont rien gagné), le gain ne faisant que retarder les faillites de 3 à 5 ans. Ce qui semblerait indiquer que les gens ne profitent pas de leurs gains pour sécuriser leur position financière.

 

On peut imaginer que les héritages importants peuvent avoir un impact similaire.

 

 

Vaut-il donc mieux jeter un billet gagnant que de l’encaisser?

Souvent les gens qui gagnent des sommes importantes deviennent soudainement le sujet de demandes d’argent par un peu tout le monde. Recevant soudainement des nouvelles de personnes longtemps disparues de leur radar social ou de membres de la famille plus ou moins étendue qui ont l’impression que quelque chose leur est dû ou que vous devriez partager votre bonne chance. Pas très réjouissant…

 

Si vous pouvez éviter de dire autour de vous que vous venez de faire un bon coup d’argent, peut-être vaut-il mieux garder la chose privée! Pour les gains de plus de 50 000$ à la loterie, malheureusement, vous n’aurez pas le choix de dévoiler ou non votre identité puisque Loto-Québec publie le nom des gagnants après 15 jours. Vous avec donc deux semaines pour changer votre numéro de téléphone si vous voulez éviter que votre répondeur déborde!

 

 

Et si vous décidez de donner votre argent avant qu’on vienne vous le quêter?

Même en partant d’un bon sentiment, la voie de la charité envers son entourage est périlleuse. Je lisais récemment un billet de l’auteur à succès Elizabet Gilbert, l’auteure du livre Eat, Pray, Love. Dans ce billet, elle raconte son expérience d’avoir fait des cadeaux en argent à des amis. Dans la moitié des cas, ce fût bénéfique, pour le reste, beaucoup moins. Faire des cadeaux qui, en bout de ligne, vous font perdre des amis proches, c’est plutôt déprimant. L’argent dénature les relations humaines. C’est une leçon à ne pas oublier!

 

 

Est-ce que ça aide d’être un génie?

J’ai été rassuré par cette étude non scientifique de l’impact des prix McArthur (625,000$ attribué à des gens méritants pour leur travail exemplaire) sur les finances des gagnants .  Autant des scientifiques que des artistes, semblent ne pas trop mal s’en tirer avec un influx soudain et inattendu de capitaux selon l’article du NY times.  Pour les curieux, voici un lien vers les gagnants de 2015.

 

Mais je digresse…

 

Si vos finances sont déjà sur une bonne trajectoire, il est probable qu’en faisant attention et ne perdant pas la tête, une somme importante ne devrait que vous amener plus rapidement vers votre but. Si l’argent n’est pas un but en soi, vous avez plus de chances de garder la tête froide. Donc, peu importe la quantité d’argent que vous avez, il est primordial de savoir bien le gérer!

 

À moins d’avoir des revenus très très importants, votre train de vie est plus à même de déterminer si vous allez bien vous en sortir d’un point de vue financier sur le long terme.

 

 

De notre côté, que ferait-on si on recevait un million demain matin?

La première étape serait de le mettre cet argent en banque. Nous connaissant, on irait probablement manger un burger pour célébrer la chose! On prendrait probablement quelques jours de vacances, question de bien réfléchir aux prochaines étapes et évaluer si on peut enclencher la phase retraite de notre plan! On profiterait peut-être du premier mois pour se planifier un voyage surprise sur une montagne quelconque, mais rien de plus extravagant qu’à l’habitude.

 

Probablement qu’une année nous serait utile pour réévaluer notre stratégie d’investissement, le réel retour sur nos investissements et la faisabilité de certains projets personnels en vue de nos nouveaux moyens.
Et vous amis lecteurs, que changeriez-vous si on vous donnait 1 million de dollars demain matin?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

top