search
top

Célébrez votre journée d’indépendance financière

 

En début d’année (comme à chaque année d’ailleurs), plusieurs journaux et sites web ont publié une nouvelle concernant les salaires extrêmes des CEO au pays.

 

En effet, selon le Centre canadien des politiques alternatives, les 100 CEO les mieux payés au Canada, ont reçu en moyenne 9,5 million pour leur année de travail.

 

Si on compare cela au salaire canadien moyen de  49,510$. Soit 193 fois moins que nos CEOs les mieux payés, à 11h47 le 3 janvier 2017, les CEO avaient déjà reçu autant en salaire que peuvent espérer en recevoir la majorité des Canadiens pour une pleine année de travail.

 

Réjouissant n’est-ce pas ?

 

Du moins si vous êtes un CEO… Pour le reste d’entre nous, cela en dit long sur l’appréciation relative de notre travail!

 

Cette statistique, outre être une belle façon de démontrer l’absurdité des niveaux de rémunération des CEO et haut cadres d’entreprise, ne raconte évidemment qu’une partie de l’histoire. (Je vous invite à lire notre série sur la richesse si vous voulez en savoir plus).

 

Mais, à défaut de révolutionner le monde, on peut heureusement s’en tirer à très bon compte. Et au prix de quelques concessions, on peut même mieux s’en sortir les CEO moyen de ce monde!

 

Il suffit de considérer  une autre date, accessible cette fois à la plupart d’entre nous:

 

Votre journée d’indépendance financière!

 

Que vous soyez, comme nous, sur le chemin de l’indépendance financière, ou que tout simplement voulez une autre manière positive de voir vos économies, il peut être encourageant de calculer votre journée annuelle d’indépendance financière. Soit la journée dans l’année à partir de laquelle vous pourriez arrêter de travailler, et laissez travailler vos économies à votre place, vous permettant (en théorie) de partir en vacances… Du moins jusqu’à l’année suivante!

 

Pour avoir une date exacte, il vous faut des économies, un budget, ainsi qu’un estimé de votre tolérance au risque. Mais si on simplifie le calcul en ne considérant que le rendement minimum que vous comptez faire annuellement avec vos économies et autre placements, on peut approximer la chose de la façon suivante:

 

  • Disons que vous avez 250 000$ en banque.
  • Que vous recevez 4% de retour sur vos investissements.
  • 250 000$ x 4% =  10 000$

 

Si vos dépenses annuelles sont de 40 000$, le rendement sur vos économies couvrent le quart de votre budget!

Vous pourriez donc partir en vacances pour 3 mois à la fin de l’année, entre le 1er octrobre et le 31 décembre, après avoir travaillé seulement le trois-quart de l’année! Tout cela en profitant en plus de vos journées de vacances normales pendant la première partie de l’année…. Pas mal non ?

 

Pour obtenir le nombre de jours de vacances (incluant les fins de semaines), il suffit de faire le calcul suivant:

\frac{\text{\'economies}\times\text{taux de rendement}} {\text{budget annuel}}\times365

 

Pour la date d’indépendance financière, suffit de soustraire vos journées de vacances au nombre total de jours dans une année (365) et compter quel jour cela donne à partir du 1er janvier.

 

Pour vous rendre la tâche plus facile, vous pouvez utiliser le calculateur suivant:

Calculateur de journée d’indépendance financière

Vos économies: $
Rendement espéré: %
Dépenses annuelles: %

Votre journée d’indépendance financière:

 

 

Et comment mieux s’en tirer qu’un CEO ?

 

En atteignant l’indépendance financière, et en partant en vacances pour de bon à l’année, évidemment!

 

Vous pouvez bien les laisser travailler dans leur grand bureau, avec le gros salaire et les nounous qui s’occupent des enfants à leur place. Vous aurez tout le loisir d’aller prendre de longues marches, voyager plusieurs mois sans stress, ou profiter du bonheur de voir vous-même grandir vos enfants, au jour le jour, si cela vous rend heureux.

 

Bon, en attendant d’être indépendant financièrement, vous ne pouvez pas réellement arrêter de travailler. Surtout si vous ne voulez pas retarder l’atteinte de ce but précis. Mais cela est quand même réjouissant! Puisque chaque journée supplémentaire que vous travaillez dans l’année rapproche d’autant plus la date à laquelle vous pourrez partir en toute liberté, pour aussi longtemps que vous le désirez!

 

Vous pourriez aussi réduire graduellement votre année de travail, et prendre votre retraite à 60 ans en travaillant de moins en moins d’une année à l’autre… Mais ce n’est évidemment pas quelque chose de facile à faire, du point de vue organisation du travail, pour la plupart des gens…

 

Une date qui arrive de plus en plus vite

Ce qui est bien avec la date d’indépendance financière, c’est que plus le temps passe, plus elle se rapproche vite du début de l’année!

 

Pour vous donner un exemple, assumons un couple qui a un plan assez agressif de retraite anticipée.

 

  • En partant de 0$, avec un salaire après impôt de 60 000$
  • Un taux d’épargne de 50% annuel (Donc des dépenses de 30 000$)
  • Un retour annuel de 5%, après inflation, sur les investissements

 

La progression sera la suivante :

Année Épargne Date d’indépendance Jour en moins pour l’année
0 0$ 31 décembre 0 jours
1 30 000$ 16 décembre 15 jours
2 61 500$ 1 décembre 15 jours
3 94 575$ 14 novembre 16 jours
4 129 304$ 29 octobre 17 jours
5 165 769$ 11 octobre 18 jours
6 204 057$ 22 septembre 19 jours
7 244 260$ 3 septembre 20 jours
8 286 473$ 13 août 21 jours
9 330 796$ 23 juillet 22 jours
10 377 336$ 30 juin 23 jours
11 426 203$ 6 juin 24 jours
12 477 513$ 12 mai 25 jours
13 531 389$ 16 avril 26 jours
14 587 958$ 19 mars 28 jours
15 647 356$ 18 février 29 jours
16 709 724$ 19 janvier 30 jours
17 775 210$ 1 janvier 18 jours – congé à l’année !

 

Si l’on regarde les jours gagnés à chaque année, on voit que quelqu’un qui économise 50% de son salaire (peu importe le salaire en fait) gagnera 2 semaines de vacances de plus à chaque année, dès la première année! Et les gains en vacances augmenteront progressivement jusqu’à un mois complet par année vers la fin… Une progression lente, mais Ô combien satisfaisante!

 

La date d’indépendance financière des Riche Relax

 

De notre côté, on approche quand même rapidement de notre retraite… Les derniers calculs nous placent autour de la mi-Février, mais c’est un chiffre en continuelle discussion…

 

En effet, comme ce n’est pas une science exacte (et nous n’avons pas de boule de cristal malheureusement), et comme nous approchons de la ligne imaginaire qu’est l’indépendance financière, de petits changements sur les chiffres peuvent faire une bonne différence:

 

  • Notre budget annuel est de 32500$ cette année…. 

…Mais on veut pouvoir compter sur 40 000$, question d’avoir une bonne marge de sécurité.

 

  • On mise sur un retour entre 3% et 3.5% après inflation...

…C’est très conservateur, mais la moindre variation sur ce chiffre à de grands impacts.

 

  • Il y a quelques autres variables en jeu…

…Dont on vous reparlera très bientôt!

 

Tout cela peut bien sûr faire pencher la date d’un côté ou de l’autre! Dans tout les cas, on préfère être un peu conservateur au début, quitte à être agréablement surpris par les résultats au fil du temps! On veut bien être riche, mais pas aux dépens du relax!

Et vous ?

On vous invite à calculer votre date personnelle… Et à la célébrer!

Ça fait toujours du bien de se féliciter pour le chemin accompli, et cela peut vous encourager à garder le cap avec vos économies. On revient encore à l’idée de célébrer les petites victoires!

 

 

De votre côté, quelle est votre journée d’indépendance financière?

Comment aimeriez-vous célébrer la chose?

 

6 Responses to “Célébrez votre journée d’indépendance financière”

  1. Valérie dit :

    Oh, comme j’aime cette calculatrice! Je suis votre blogue depuis le début 2017, date des débuts de mon intérêt pour la frugalité et la planification de retraite hâtive, et je vous trouve très motivant.
    Au plaisir de vous lire.

    • Content que cela vous plaise!

      Je voulais essayer d’ajouter des outils un peu plus dynamiques depuis un bout. Maintenant que j’ai compris comment on peut faire dans wordpress, je vais essayer d’en ajouter de temps à autre.

      Merci de nous lire!

  2. Cool la petite calculatrice. 🙂 J’adore.

    Le ceo de Walmart gagne plus de 1000 fois le salaire d’un de ses employés moyens.

    C’est d’un ridicule incroyable. Je pense que c’est tellement ridicule que les gens ne veulent pas y croire alors ils ne se battent plus. Dans le temps de Germinal de Zola, les gens se révoltaient de voir le patron gagner 40 fois le salaire d’un employé.

    Le jeu des capitalistes est d’avoir une masse de main d’oeuvre (chômeur, travailleurs étrangers) de lousse pour pouvoir justifier nos salaires par la loi de l’offre et de la demande.

    D’ailleurs, moi je n’appliquais plus sur une job qui écrivait « salaire concurrentiel » car ça veut tout simplement dire « salaire merdique peu négotiable ».

    Mais bon.. je suppose qu’on a tous la possibilité d’être CEO. (Mouahahaha).

    • J’ai espoir que la folie des salaires se rétablisse un jour, et que cela redevienne plus balancé. Mais je ne retiens pas mon souffle.

      Avec l’automation des tâches, et l’intelligence artificielle, la société va vivre plusieurs chamboulements au cours des 30 prochaines années.

      Pour ma part, j’en ai aussi assez de tout les patrons intermédiaires qui abusent d’une forme ou d’une autre de leur autorité. C’est difficile de trouver un bon patron!

      Vaut donc mieux devenir indépendant de fortune et profiter de l’existence comme bon nous semble 🙂

  3. Val dit :

    Encore une fois, excellent article, vraiment très motivant et qui permet de mettre les deux pieds dans le concret!

    Je confirme que la petite calculatrice est une superbe idée, elle fait sa job à la perfection puisqu’elle contribue à rendre la notion de date d’indépendance financière concrète et réelle.

    Et puis j’adore également le parallèle entre un travailleur « moyen » et un CEO… Trouver un plan commun sur lequel on peut comparer deux mondes, deux réalités qui, au premier abord, sont incomparables. Je trouve ça osé et génial puisqu’en fin de compte on réalise que Oui, on peut vivre sa vie mieux qu’un CEO, et qu’en fait nous sommes les CEO de nos propres vies!

    Bref, cet article m’a fait réfléchir et je dois dire que même si je l’ai lu dès sa publication j’ai pris le temps de le « digérer » avant de commenter.

    Mon prochain exercice est de m’assoir et de passer au travers de mes chiffres, confirmer que mes hypothèses sont concrètes en me basant en partie sur votre méthode. Quicken me fournit les chiffres dont j’ai besoin mais comme je suis pigiste (incorporée) je me verse un salaire et je laisse le reste dans la compagnie.

    Bravo pour votre date! Février, cela veut dire que vous pourriez arrêter de travailler maintenant pour 2017! Ah, Liberté 🙂 Et puis… vous utilisez des critères très conservateurs, ce qui est excellent car Qui peut le plus peut le moins (mais certainement pas l’inverse!)

    Merci! 🙂

    • En effet, à part constater le ridicule de certains salaires de CEO, ca ne sert à rien de s’intéresser à leur mode de vie. Ce ne sont pas des montants qui nous seront accessible de notre vivant à moins de hasard incroyable.

      De toute façon quand on lit un peu sur le bonheur, une conclusion qui revient souvent c’est que les gens heureux sont ceux qui savent apprécier ce qu’ils ont. Donc, nous on apprécie beaucoup.

      Et finalement, le hasard veut que même si on en est à la mi-février d’une indépendance financière totale, tout est en place pour que le reste se fasse presque tout seul. (Juste un petit effort encore).

      Et après, c’est une nouvelle vie qui commence. On a bien hâte de voir comment tout cela va s’organiser 🙂

      Merci encore de nous lire!

top